“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Les jeunes karatékas à nouveau à l'honneur Une première mondiale

Mis à jour le 26/11/2016 à 05:12 Publié le 26/11/2016 à 05:12
De gauche à droite, Tess Giannola, Marina Anzon, Nicolas Fatton, Olivia Soussan et son frère, Victor.

De gauche à droite, Tess Giannola, Marina Anzon, Nicolas Fatton, Olivia Soussan et son frère, Victor. DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les jeunes karatékas à nouveau à l'honneur Une première mondiale

Cinq jeunes espoirs du karaté club Shotokan de Monaco se sont à nouveau distingués lors d'une compétition de ligue, dans la catégorie kata, chez les voisins varois du Luc.

Cinq jeunes espoirs du karaté club Shotokan de Monaco se sont à nouveau distingués lors d'une compétition de ligue, dans la catégorie kata, chez les voisins varois du Luc. Cette compétition régionale réunissait environ 130 enfants de tous les clubs de la Côte d'Azur et les petits compétiteurs de la Principauté se sont brillamment défendus pour décrocher de belles places sur les podiums. Tess Giannola remporte une très belle médaille d'argent, Marina Anzon finit à la 5e place, Nicolas Fatton décroche la médaille de bronze, Olivia Soussan revient avec une superbe médaille d'or tandis que son frère, Victor, termine à la 2e place, avec une médaille d'argent. La relève est aujourd'hui assurée par ces karatékas qui vont sans aucun doute poursuivre leurs performances sur les podiums nationaux et internationaux.

La semaine dernière, le prince Albert II a symboliquement largué les amarres de l'OceanoScientific Explorer, voilier de 16 mètres mené par Yvan Griboval. Après avoir salué son épouse et ses triplés Quentin, Malo et Léa, âgés de 9 ans, c'est sous les encouragements et les chants des enfants de trois classes de CE2 et CM1 de l'école de la Condamine de Monaco que le skipper a mis les voiles.

Ni CO2, ni déchets

Direction l'hémisphère Sud et l'Antarctique pour un tour du monde en solitaire, sans escale et en totale autonomie énergétique. Aucun rejet de CO2, ni déchets ne seront produits pendant les 110 à 120 jours en mer, ce qui est une première mondiale. Cette expédition s'inscrit dans la continuité des initiatives que la Principauté de Monaco et son Yacht-club soutiennent tout au long de l'année en faveur de la préservation de l'environnement.

Le bateau ralliera Monaco en mars prochain, à l'issue de son expédition, avant de retrouver son port d'attache de Caen-Ouistreham fin avril 2017. Ce tour du monde est patronné par la Commission Océanographique Intergouvernementale de l'UNESCO (COI-UNESCO), l'Institut Océanographique Fondation Albert-1er, prince de Monaco.

Au nom de la science

Yvan Griboval collectera automatiquement, toutes les six secondes, des données océanographiques et météorologiques de dix paramètres différents à l'interface Air-Mer, dans des espaces maritimes peu ou pas explorés, dont le Courant Circumpolaire Antarctique. L'objectif est d'enrichir les connaissances de la communauté scientifique internationale pour mieux appréhender les causes et les conséquences du changement climatique. Ces informations seront transmises automatiquement et gratuitement toutes les heures par satellite aux plateformes dédiées de l'UNESCO.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.