“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

80 personnes ont nettoyé les plages mentonnaises ce dimanche avant de s'attaquer...

Menton met en vente cette villa emblématique du bord de mer

La gare de Beaulieu avant sa constitution en commune en 1891.

Beaulieu se souvient...

Au plus fort de la fréquentation touristique, cet été place du Casino, la modification des axes de circulation avait créé quelques remous.

Piétonnisation de la place du Casino : c'est fini !

Christophe Viret aux côtés du maire, André Ipert et de la conseillère régionale, Laurence Boetti-Forestier.

Le directeur du parc du Mercantour en visite à Breil

Les Jardins du Mont-Boron vus par l'artiste Esther Morisse

Mis à jour le 03/04/2018 à 05:10 Publié le 03/04/2018 à 05:10
Esther Morisse (2e à droite) a reçu la médaille de la ville du maire Gérard Spinelli et son épouse, en présence de Patricia Veneziano, conseillère municipale déléguée à la Culture et Stephan Gaffoglio, responsable du Service culturel.

Esther Morisse (2e à droite) a reçu la médaille de la ville du maire Gérard Spinelli et son épouse, en présence de Patricia Veneziano, conseillère municipale déléguée à la Culture et Stephan Gaffoglio, responsable du Service culturel. S.I.

Les Jardins du Mont-Boron vus par l'artiste Esther Morisse

Le printemps fait son apparition avec l'éclosion de fleurs multicolores à la Galerie du service culturel… ou plutôt aux « Jardins du Mont-Boron », thème de la série de peintures signée de l'artiste niçoise Esther Morisse.

Le printemps fait son apparition avec l'éclosion de fleurs multicolores à la Galerie du service culturel… ou plutôt aux « Jardins du Mont-Boron », thème de la série de peintures signée de l'artiste niçoise Esther Morisse.

Une vingtaine d'œuvres, dont 3 triptyques et 4 diptyques de grand format. Des toiles qui égaient par des couleurs douces et apaisantes, et séduisent par la finesse et la structure très travaillée du dessin, réalisé au fusain...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct