Rubriques




Se connecter à

Les Italiens et les Monégasques n'échappent pas aux contrôles routiers à Menton

Une opération de sécurité routière a été organisée vendredi pour sensibiliser (et parfois verbaliser) les usagers de la route. L'occasion de rappeler que les étrangers font aussi l'objet de sanctions

Alice Rousselot Publié le 17/09/2018 à 10:45, mis à jour le 17/09/2018 à 09:34
Environ un gros contrôle routier est organisé toutes les semaines sur le secteur d'action du commissariat de Menton. Mais les contrôles de plus petite importance sont quotidiens. Photo JFO

"On ne fait pas de discrimination entre les Français et les étrangers. Sur nos contrôles, tout le monde doit répondre de ses actes, même si ça surprend certains usagers de la route…" Et, engagé sur un contrôle routier de grande ampleur au niveau du Bastion - vendredi - le commissaire Le Pollozec veut le prouver. Aidé d'une quinzaine d'agents du Groupe de sécurité de proximité et de la Police-secours, mobilisés pour l'occasion.

"RIEN ne va pas dans nos poches"

De fait, sur l'ensemble des voitures et deux-roues interceptés - principalement pour le franchissement d'une ligne blanche, pour du matériel défectueux ou l'absence de gants au guidon d'un deux-roues - bon nombre d'Italiens et de Monégasques répondent présent. Pour eux, une démarche spécifique existe, reposant sur le constat qu'autrement, ils ne sont pas poursuivis dans leur pays. Dans le Mentonnais, cela fait trois ans qu'elle a été intensifiée.

Photo JFO.

"Quand on verbalise, il y a l'aspect classique: le PVE - procès-verbal électronique. Mais si le contrevenant est étranger, il peut faire l'objet d'une consignation", explique le commissaire. Dans un tel cas de figure, le fautif doit s'acquitter sur place d'une amende, avec de l'argent physique. "Il doit faire l'appoint. On essaie, de notre côté, d'être à proximité d'un distributeur. On lui remet ensuite une quittance. L'argent est confié à une régie, qui l'envoie aux Finances publiques. Rien ne va dans nos poches."

 

Depuis le début de l'année, 200 consignations ont été réalisées sur le secteur, au rythme des contrôles quotidiens et des opérations plus exceptionnelles.

"Il y a aussi beaucoup de consignations à Beausoleil. Mais elles concernent plutôt des étrangers qui se garent sur un stationnement dangereux, pensant ne pas être poursuivis. On immobilise alors le véhicule avec un sabot".

Photo JFO.

Et les conducteurs en infraction doivent s'acquitter d'une contravention pour repartir. Dans un cas comme dans l'autre, un contrevenant qui refuserait de payer risque d'être immobilisé. "Nous, ça ne nous est jamais arrivé. Aller chercher son véhicule à la fourrière coûterait beaucoup plus cher…"

En parallèle de ce volet sanction, les policiers sont amenés à faire un brin de pédagogie. Et distribuent notamment un flyer en anglais qui résume huit grandes règles de conduite sur la Riviera: mettre sa ceinture, bannir le téléphone, bloquer ses portes, ne rien laisser dans sa voiture garée, vérifier son niveau d'huile, avoir ses papiers en règle, donner le volant à un pilote sobre, faire attention aux cyclistes.


carte grise

Ne pas oublier de mettre à jour sa carte grise en cas de changement d’adresse. Les conséquences – économiques – peuvent être lourdes. Une contravention coûte 135€.

Si elle n’est pas reçue, elle est majorée à 375€. Sauf que le courrier n’arrive toujours pas au destinataire: l’étape suivante est l’ordonnance pénale, pouvant aller jusqu’à 700€.

Auxquels il faudra ajouter des frais de 31€ et des frais de saisie bancaire (entre 20 et 60€). Dommage quand on sait que payée à temps, l’amende minorée n’aurait coûté que 90€.

 

tactique d'évitement

La peur du gendarme – et a fortiori du policier – a encore de beaux jours devant elle. Et quelques usagers de la route rivalisent de ruses plus ou moins habiles pour éviter les contrôles. Sur l’opération organisée vendredi, on en retiendra trois:
1. Le U turn peu subtil à la vue des policiers.
2. Le coup de téléphone sur le bas-côté – quelques mètres avant la zone du contrôle – dans l’espoir que les forces de l’ordre déguerpissent dans les minutes à venir.
3. L’enfilage de gants à la vitesse de l’éclair. Mais un peu trop tardif pour passer inaperçu.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.