“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les hussards alsaciens sont arrivés en fanfare

Mis à jour le 16/02/2020 à 11:04 Publié le 16/02/2020 à 11:04
Dissoute en 1993, la fanfare du régiment des hussards alsaciens a été recréée en 2000.

Dissoute en 1993, la fanfare du régiment des hussards alsaciens a été recréée en 2000. A.Co.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les hussards alsaciens sont arrivés en fanfare

Les hussards alsaciens d’Altkirch ont assuré la relève de la garde sur la place du palais, hier matin, après leur invitation au Gala des Princes et des Princesses

Sur la place du Palais princier, le son des trompettes retentit en ce samedi matin. Devant l’entrée, une centaine de personnes s’est réunie pour assister à la relève de la garde des carabiniers du prince. Seulement, ce n’est pas la seule surprise de cette matinée. Une dizaine d’hommes en tenue traditionnelle, trompette en main, attendent patiemment. En rang, ils exécutent les premiers ordres du chef d’orchestre, le trompette-major. « Droite, gauche, en avant, portez, épaule. » Tous les gestes sont effectués dans une parfaite harmonie. Pas de place à l’erreur. À 11 h 30, à l’heure de la relève, le chef de la fanfare présente ses hommes dans un silence de cathédrale. Soudain, la première note s’échappe, trompette en main, les hussards se lancent dans une chorégraphie millimétrée. L’occasion pour le public de découvrir une culture loin des traditions monégasques.

Sauvegarder les traditions alsaciennes

Ce n’est pas la première visite de nos amis alsaciens dans la Principauté. En 2015, le prince Albert II avait déjà convié la traditionnelle fanfare pour un gala. Depuis, des liens entre ces deux cultures se sont tissés : « Le club des Alsaciens à Monaco existe déjà depuis 7 ans. Le prince prend plaisir à assister à nos soirées au moins deux ou trois fois par an », se réjouit Jean-Jacques Wigno, le président de l’association. Fière de son histoire et de son patrimoine culturel, la communauté alsacienne monégasque souhaite partager ses coutumes « pour transmettre notre héritage ». Souvent invitée lors de grands événements ou des commémorations officielles (en Alsace) la fanfare maîtrise l’art de la mélodie. Et repart systématiquement avec les honneurs du public.

Une fanfare historique

Dans leur costume de l’ère napoléonienne, les hussards sont accueillis comme de vraies stars. Et pour cause, l’occasion est exceptionnelle. Les visiteurs s’interrogent sur la rigueur dans leur geste et leur tenue atypique. « On a fait venir cette fanfare car elle symbolise l’histoire alsacienne », précise Jean-Jacques Wigno. Héritière du 8e régiment des hussards d’Altkirch, née lors des troubles révolutionnaires en 1793, elle est connue pour ses faits d’armes à la bataille d’Austerlitz (1805) ou la seconde bataille de la Marne en 1918. Ainsi, ces amoureux de l’Alsace font revivre, par leurs gestes et coutumes, des siècles d’histoire, tiraillés entre les guerres, la paix et la fraternité.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.