“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Les héros portugais de la Grande Guerre célébrés

Mis à jour le 12/05/2018 à 05:14 Publié le 12/05/2018 à 05:14
Un siècle après la fin de la Première Guerre mondiale, les 2 100 morts lusitaniens ont leur monument dans le carré militaire du cimetière de Beausoleil.

Un siècle après la fin de la Première Guerre mondiale, les 2 100 morts lusitaniens ont leur monument dans le carré militaire du cimetière de Beausoleil. L.M.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les héros portugais de la Grande Guerre célébrés

Sur les hauteurs de Monaco, avec une vue panoramique sur le turquoise de la Grande Bleue, jamais lieu de recueillement aura eu un cadre aussi époustouflant.

Sur les hauteurs de Monaco, avec une vue panoramique sur le turquoise de la Grande Bleue, jamais lieu de recueillement aura eu un cadre aussi époustouflant.

En haut d'une volée de marches, il faut reconnaître qu'il se mérite. Ce n'est sans doute qu'à ce prix que l'on peut accéder à la tranquillité indispensable au recueillement.

Et c'est là, à l'ombre du coq terrassant un casque à pointe, sous les ondulations de l'étendard tricolore, que les Portugais disposent aujourd'hui de leur propre monument aux Morts. Judicieusement installé dans le carré militaire du cimetière de la ville la plus cosmopolite de France, et dont les Lusitaniens représentent 37 % de la population.

Le gouvernement portugais représenté

Sculpté dans un bloc de pierre calcaire naturelle de moka, c'est le seul monument aux Morts dédié aux combattants portugais de la Grande Guerre dans le sud de la France.

Aussi, son inauguration hier a rassemblé plusieurs personnalités du Portugal : José Louis Carneiro, secrétaire d'État aux communautés portugaises, représentant le gouvernement portugais, Jorge Torres Pereira, ambassadeur du Portugal en France, Pedro Marinho Da Costa, consul général du Portugal à Marseille, Joaquim Pires, président de la Chambre de commerce et d'industrie franco-portugaise, consul honoraire du Portugal à Nice, et Carlos Goncalves et Paulo Pisco, députés portugais, et Rogério Bacalhau, maire de Faro.

Un cortège officiel très fourni qui a également attiré la télévision nationale portugaise TVI.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.