“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les Fleurs délicates de Miae Cho exposées

Mis à jour le 27/07/2018 à 05:12 Publié le 27/07/2018 à 05:12
Miae Cho, entourée du maire et son épouse, et Patricia Venaziano, élue déléguée à la Culture, a reçu la Médaille de la Ville.

Miae Cho, entourée du maire et son épouse, et Patricia Venaziano, élue déléguée à la Culture, a reçu la Médaille de la Ville. S.I

Les Fleurs délicates de Miae Cho exposées

beausoleil

Inspirée par la musique classique, l'artiste Miae Cho suit son cœur et se laisse porter par la musique classique pour peindre ses « Fleurs », série exposée actuellement à la Galerie du Service Culturel... Des fleurs délicates, transparentes et fragiles semblent danser au gré d'une brise...

« Lorsque j'écoute la musique, je suis émue et je dois peindre ! » explique l'artiste avec passion. « Je vois des couleurs à travers la musique, que mon inspiration suit d'une façon fluide et continue...j'aime le mouvement, l'expression libre de toutes contraintes ou règles.»

De la musique à la peinture

Les 26 œuvres, la plupart de petit format, réalisées en aquarelle ou avec des techniques mixtes (pastel, acrylique, huile), expriment parfaitement la personnalité de l'artiste : « J'aime tout ce qui représente les couleurs, la féminité, la douceur et la gentillesse... mes peintures doivent être jolies, car j'ai vécu le côté strict et sombre dans mon passé ».

Miae Cho qui a grandi en Corée, est une artiste accomplie, elle a excellé dans un art, puis dans un autre. Après une carrière internationale de soprano reconnue sur les plus grandes scènes internationales, elle découvre à 35 ans, la peinture lorsqu'elle s'installe à Boston, après une de ses tournées. Dès lors « la partition devient toile, la note prend couleur, et la scène se transforme en galerie ». Mais la musique ne s'arrête pas là, puisqu'elle « l'insuffle dans ses œuvres », empreintes de liberté, d'énergie positive, de bonheur et de joie qu'elle souhaite partager avec autrui.

Des valeurs qu'elle retrouve par ailleurs dans le bouddhisme, qui occupe une place importante dans sa vie.

Miae Cho a étudié les Beaux-Arts à Boston, puis à Paris. Elle a exposé dans les plus grandes galeries et importants salons d'art contemporain (Londres, Hambourg, New York, Séoul, Paris, Boston...). Aujourd'hui elle partage sa vie entre les États-Unis et le sud de la France et Monaco. Elle est membre de l'Association internationale des arts plastiques de Monaco, auprès de l'Unesco. « Les Fleurs » signées Miae Cho, sont visibles à la galerie jusqu'au 31 août.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct