“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les films d’animation décryptés par Jean-Paul Commin à la Médiathèque

Mis à jour le 04/02/2020 à 11:28 Publié le 04/02/2020 à 11:28
Spécialiste du cinéma de l’audiovisuel, Jean-Paul Commin parlera films d’animation.	(DR)

Les films d’animation décryptés par Jean-Paul Commin à la Médiathèque

Fidèle à ses rendez-vous cinématographiques, Jean-Paul Commin, ancien producteur et distributeur dans le domaine du cinéma, tiendra une nouvelle conférence, le 12 février à 19 heures à la Médiathèque.

Fidèle à ses rendez-vous cinématographiques, Jean-Paul Commin, ancien producteur et distributeur dans le domaine du cinéma, tiendra une nouvelle conférence, le 12 février à 19 heures à la Médiathèque.

La séance sera consacrée à des auteurs réalisateurs de films d’animation à travers une sélection de courts-métrages, tous reconnus et récompensés par de grands festivals et offrant un éventail de la large diversité du cinéma d’animation.

Jean-Paul Commin a sélectionné des œuvres de cinq réalisateurs qui ont démontré leur savoir-faire à travers des œuvres de format court. Il y exposera la diversité de leurs techniques, de leurs styles et le sens du récit qui les caractérise.

Au programme : La queue de la souris de Benjamin Renner (film de fin d’études, 2010), Carmen, le clip de Stromae réalisé en 2015 par Sylvain Chomet ; les courts-métrages de Jean-François Laguionie, La demoiselle et le violoncelliste (1965), de Michel Ocelot, Les trois inventeurs (1980) et de Michael Dudok de Wit Père et fille (2000).


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.