“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les écoliers de Carnolès découvrent l'Accro des Merveilles

Mis à jour le 23/06/2018 à 05:19 Publié le 23/06/2018 à 05:19
Certains écoliers connaissaient déjà le site, tous étaient impatients et enthousiastes !

Certains écoliers connaissaient déjà le site, tous étaient impatients et enthousiastes ! S.F

Les écoliers de Carnolès découvrent l'Accro des Merveilles

Tende - Casterino

L'accro des Merveilles, le parcours d'aventure en forêt de Casterino a reçu la classe de CM2 de l'école du stade de Carnolès. La sortie de fin d'année, financée par l'association de parents d'élèves, la mairie et un transport en bus offert par la Communauté d'agglomération de la riviera française (Carf), a permis aux écoliers une journée ludique, sportive et au grand air à 1550m d'altitude. Les enfants attendaient tous les tyroliennes !

Pourtant, aucuns jeux ne les a laissés indifférents. « Ils se sont bien amusés, confient Rémy et Florent, responsables du parc. Les professeurs et accompagnateurs ont apprécié la sécurité apportée par le nouveau système mis à disposition des enfants : Deux longes avec deux mousquetons relient l'enfant au câble de sécurité, le système Clik-It empêche d'ouvrir les deux mousquetons en même temps : Toujours assuré, toujours accroché ! » Une fois l'initiation passée et le système Clik-It bien compris, 150 jeux sont alors disponibles et pris d'assaut par les jeunes impatients de découvrir les ateliers.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct