Les distributeurs de tickets de bus, c'est fini à Monaco!

Depuis ce mardi, les bus ont cessé d’être gratuits. Et il n’est plus possible d’acheter son ticket sur les bornes. Le gouvernement princier de Monaco souhaite ainsi favoriser la billettique numérique.

Article réservé aux abonnés
Anne-Sophie Coursier Publié le 06/01/2023 à 11:30, mis à jour le 06/01/2023 à 13:00
Changements pour les bus de la Compagnie des autobus de Monaco. Depuis mardi, c’est la fin de la gratuité, mais aussi des bornes automatiques. Photo Jean-François Ottonello

La nouvelle a surpris plus d’un voyageur à Monaco. Depuis ce mardi, il n’est plus possible d’acheter son ticket ou sa carte de dix tickets sur les bornes. Le gouvernement princier a fait le choix de les supprimer et pense à court terme à retirer définitivement ces bornes du paysage.

"Le gouvernement, en lien avec la compagnie des autobus de Monaco, poursuit un objectif de modernisation et de renouvellement du système de billettique, favorisant, dans ce cadre, le développement de solutions numériques permettant, en lien avec les enjeux environnementaux, de ne plus favoriser le déploiement de titres papier", précise l’exécutif à Monaco-Matin.

Pour cela, le gouvernement précise que des améliorations importantes ont été apportées aux différents moyens de paiement disponibles. "Pour accompagner les usagers, la compagnie des autobus a déjà renforcé la promotion de l’Open Payment, de l’application Monapass et de la boutique en ligne."

Onze distributeurs à supprimer

L’idée est bien d’avoir désormais son distributeur de tickets… dans la poche. Soit par le biais de son téléphone mobile, soit par le biais de sa carte bancaire, soit au moyen de la carte de bus rechargeable (lire ci-dessous).

S’agissant des différents distributeurs automatiques encore en place dans la Principauté, la plupart sont très anciens estime le gouvernement. Ils sont désormais au nombre de 11. Deux distributeurs sont d’ores et déjà supprimés, l’un au boulevard de Belgique, l’autre à la place d’Armes.

"Ces machines sont peu à peu frappées d’obsolescence et ne présentent plus les garanties de qualité suffisantes." Ce qui suppose de les remplacer, avec les coûts que cela implique et le gouvernement n’est pas pour cette option.

"Nous pouvons comprendre que certaines personnes rencontrent des difficultés avec le numérique, y compris la boutique en ligne, c’est pourquoi il est toujours possible d’acheter un titre de transport à bord des bus (notamment pour les tickets à usage unique) ou de se rendre à l’agence commerciale de Fontvieille (notamment pour les abonnements). Le gouvernement demeure bien sûr attentif aux préoccupations et aux remontées qu’il pourrait y avoir des usagers", assure l’état.

Tickets plus chers à bord

Une décision qui devient effective le jour même où le trajet de bus est redevenu payant, ce qui a décontenancé certains usagers parfois mécontents.

"Le ticket est plus cher lorsque nous le prenons à bord. Tout le monde n’est pas équipé pour avoir une application sur son téléphone", pestait Salia, une quinquagénaire, habituée à prendre le bus pour se rendre à son travail à Monaco.

"Ces bornes sont toutes neuves, je ne comprends pas que le gouvernement ne les laisse pas même si elles ne servent pas beaucoup, elles restent utiles. C’est un service pour les usagers", s’étonnait Monica, de son côté, salariée dans la Principauté.

Pour pallier ce service en moins, le gouvernement a fait ouvrir exceptionnellement le service commercial de la rue du Gabian ce lundi 2 janvier (férié) afin d’anticiper le retour payant des voyages en bus dans la Principauté. Les voyageurs habitués à utiliser la borne doivent s’y faire : changer leurs façons de faire.

Vous pouvez acheter vos tickets de bus directement depuis votre smartphone. Photo Jean-François Ottonello.

Où acheter son billet?

Via son smartphone. Soit en flashant le QR Code visible aux arrêts de bus, soit en téléchargeant l’application Monapass. Cette dernière est une application du gouvernement.

On peut aussi acheter ses billets dématérialisés par carte bancaire avec l’Open Payment. "Cette méthode monte en puissance depuis sa mise en service et fonctionne très bien", précise le gouvernement. Elle se veut pratique et intéressante financièrement pour l’usager.

"En montant dans le bus, on valide son titre de transport avec la carte bancaire. En prenant cette option, ce sera le tarif le plus intéressant qui sera appliqué", détaille la Compagnie des autobus de Monaco. Par exemple, si on prend quatre fois le bus dans la journée, le tarif sera adapté.

"Le voyageur ne paiera pas quatre fois 1,5 euro soit six euros et ce sera en fait le tarif jour à 5,5 euros qui sera appliqué automatiquement." Le tarif le plus intéressant sera aussi appliqué sur la semaine, selon le nombre de trajets effectués sur une semaine. Idem sur le mois calendaire.

Via le site www.cam.mc et en créant son compte. Sur l’application comme sur le site, il est possible de recharger sa carte, acheter des titres de transport ou encore de renouveler son abonnement. Le site de la CAM a été modernisé.

Enfin, on peut aussi acheter ses titres dématérialisés à la boutique de Fontvieille de la CAM au 22/24 rue du Gabian.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.