“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les dernières notes de René Saorgin

Mis à jour le 18/12/2015 à 05:10 Publié le 18/12/2015 à 05:10
L'ancien organiste de la cathédrale, de 1984 à 2005, vient de nous quitter à l'âge de 87 ans.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les dernières notes de René Saorgin

Pendant pl s de vingt ans, de 1984 à 2005, il fut l'organiste internationalement admiré et respecté de la cathédrale de Monaco.

Pendant pl s de vingt ans, de 1984 à 2005, il fut l'organiste internationalement admiré et respecté de la cathédrale de Monaco. René Saorgin vient de nous quitter, à l'âge de 87 ans.

Né à Cannes en 1928, il avait effectué ses études au conservatoire de Nice puis au conservatoire de Paris, avant d'être lancé par sa victoire au concours international de Gand en 1958.

De 1954 à 1996, il a été l'inoubliable professeur d'orgue du conservatoire de Nice.

Un homme « d'un autre âge »

Les disques de Bach ou de Buxtehude qu'il a enregistrés font toujours référence.

Dans les années soixante-dix, il a créé une grande surprise dans le monde de la musique en réhabilitant les orgues de la vallée de la Roya, et en enregistrant le répertoire festif qui, au XIXe siècle, était joué sur ces instruments. Ses disques des orgues de la Roya se sont vendus jusqu'aux États-Unis.

En 1984, succédant au chanoine Henri Carlo, il est nommé titulaire des grandes orgues Boisseau de la cathédrale de Monaco, poste qu'il occupera jusqu'en décembre 2005 et où il a été remplacé par Olivier Vernet, en même temps que l'orgue de la cathédrale était renouvelé.

Par son intelligence et son intégrité musicale, cet homme qui se disait lui-même « d'un autre âge », et qui, dans la pénombre de sa tribune d'église, voyait le monde évoluer à une vitesse qui lui semblait bien éloignée des sonates de Bach, aura marqué plusieurs générations d'organistes sur la Côte et dans le monde.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.