“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les conférences des élèves de Science-Po Menton ont attiré les foules

Mis à jour le 06/02/2017 à 05:14 Publié le 06/02/2017 à 05:14
Monaco-matin, source d'infos de qualité

Les conférences des élèves de Science-Po Menton ont attiré les foules

La série de conférences proposées samedi sur le campus de Sciences Po Menton à l'occasion d'un « TEDx » a attiré un large public. Attaché à un dialogue avec le Moyen Orient... et le reste du monde

Le nom de l'événement, organisé pour la première fois à Menton, sur le campus de Sciences Po, aurait de quoi faire peur aux béotiens : TEDx. Pour Technology, Entertainment, Design. Mais la journée consacrée à de courtes conférences avait pour ambition l'exact inverse. Refus des jugements à l'emporte-pièce. Incitation au dialogue avec l'autre, celui que l'on veut apprendre à connaître. Au contact duquel on ose savoir.

« Diffuser des idées »

« Dare to know ». C'est précisément le thème que les 16 membres de l'équipe organisatrice - tous étudiants - ont choisi de mettre en avant. Invitant, samedi, des orateurs de divers âges, diverses origines, diverses expériences. Mus par une même ambition, que rappellent les chefs d'orchestre de la journée, Tania et Adrien : « Il s'agit de diffuser des idées, de provoquer des débats autour de notions nouvelles. D'informer, partager, transformer. »

Et d'oser. Toujours et encore. Oser se mettre à la place de l'autre, oser rire, oser s'intégrer, oser défendre la démocratie, participer au Printemps arabe, penser autrement, oser se pencher sur la question de la crise migratoire. Oser, aussi, s'exprimer durant 18 minutes - pas plus - face à un amphithéâtre Richard-Descoings rempli. Chaque orateur prenant place sur un rond de moquette, face caméra, pour exprimer sa pensée. Souvent tournée vers des thématiques propres au Moyen Orient - la spécialité du campus mentonnais de Sciences Po.

Le public, quant à lui, dispose d'un « livret de traduction ». Afin de pouvoir suivre chacune des conférences, proposées en anglais pour la plupart, ainsi qu'en français et en arabe.

Vient le moment de la « partie interactive ». L'ensemble de l'assistance est invité à se connecter au WiFi de l'établissement pour voter en faveur de l'une ou l'autre de deux vidéos. Le mathématicien Cédric Villani d'un côté, l'auteure-compositeure Amanda Palmer de l'autre. Tous deux intervenus lors d'une conférence TED officielle, en Californie. À 51 % contre 49 %, c'est l'Américaine qui l'emporte. Elle, qui prit 13 minutes, pour convaincre qu'il ne faut pas faire payer les gens pour de la musique. Mais les laisser le faire d'eux-mêmes. Via le financement participatif, notamment.

Un photographe monégasque expose

En marge des conférences qui se succèdent, les organisateurs ont également prévu des « side events ». Une exposition du photographe et résident monégasque Nick Danziger, dont le travail évoque toujours l'engagement humanitaire. Un défilé de mode des plus atypiques, aussi. Pensé par la styliste Sasha Nassar, dont chacune des robes représente une ville de Palestine ou d'Israël. De manière à réfléchir - aussi - avec les yeux.

Photo Michael Alesi
Photo Michael Alesi

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.