“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les commerces non essentiels de la Principauté ont fermé samedi à minuit

Mis à jour le 15/03/2020 à 14:22 Publié le 15/03/2020 à 14:21
Au marché de la Condamine, les ventes à emporter sont encore possibles.

Au marché de la Condamine, les ventes à emporter sont encore possibles. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les commerces non essentiels de la Principauté ont fermé samedi à minuit

Après l’annonce du Premier ministre français, samedi soir, de fermer les commerces non essentiels à la vie du pays en France, sans surprise, le gouvernement monégasque a emboîté le pas du pays voisin.


A 22h30 samedi, un communiqué du gouvernement princier a annoncé une décision similaire, appelant chacun et chacune au bon respect de ces mesures.

"Face à la progression de l’épidémie du Covid-19 dans les pays limitrophes de la Principauté, le gouvernement princier sur instruction du prince souverain décide de la fermeture dès minuit et jusqu’à nouvel ordre, des lieux recevant du public, non essentiels à la vie du pays."

Tous les établissements commerciaux (notamment les restaurants, casinos, cafés, salles de spectacles, cinémas et discothèques) doivent appliquer cette mesure. Resteront ouverts les magasins et marchés d’alimentation, les pharmacies, les bureaux de tabac et de presse, les stations-services et les banques. Ainsi que les lieux de culte.

L’appel "au bon sens" de Stéphane Valeri

Avant l’annonce officielle du gouvernement, vers 21h, Stéphane Valeri a pris la parole via Facebook pour appeler à ces mesures d’urgences, qui, déjà commençaient à soulever beaucoup de commentaires notamment sur les réseaux sociaux.

"Les élus du Conseil National en appellent évidemment au bon sens civique et à la responsabilité de chacun. Il n’y a pas de problème présent ou à venir d’approvisionnement en magasins alimentaires. Il faut limiter également toute interférence via les réseaux sociaux. Il faut en effet soutenir pleinement nos personnels soignants et éviter d’ajouter à la crise des comportements irrationnels. Tout le monde est concerné et nous tous devons suivre les consignes pour freiner la propagation de ce virus. La force de notre modèle économique et social permettra à notre pays de surmonter cette grave crise, mieux que n’importe quel autre pays", a écrit le président du Conseil national.

En mairie également, la réaction a été rapide, en annonçant la fermeture d’équipements sportifs communaux. Tout en précisant que la marché de la Condamine, où s’alignent les commerces alimentaires, restait ouvert... mais qu’on ne pourrait plus s’y attabler.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.