“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les bolides sont de sortie pour le 4e Rallye du Coeur

Mis à jour le 01/06/2018 à 05:21 Publié le 01/06/2018 à 05:21
Moustache ou pas, la Ferrari de Magnum vous attend.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les bolides sont de sortie pour le 4e Rallye du Coeur

Organisée par Monaco Disease Power sur la place du Casino, cette manifestation dont Monaco-Matin est partenaire permet de rouler pour la bonne cause… Et désormais sur deux jours !

Qui ne rêverait pas de faire machine arrière et de parcourir le tracé monégasque au volant de voitures des années quatre-vingt ? Passer la première et rouler, les cheveux au vent, sur la place du Casino, telle une vedette hollywoodienne. Samedi et dimanche, l'association Monaco Disease Power rend le fantasme possible. Dans le cadre de la quatrième édition de son Rallye du Cœur, elle fait tester, le temps d'un tour, des voitures de légende afin de récolter des fonds. Double dose de plaisir qui plus est !

Cette année, le rallye se tient sur deux jours : « C'est à la demande des familles que nous avons prolongé l'expérience sur tout un week-end », explique Muriel Natali-Laure, présidente de l'association Monaco Disease Power.

Rouler pour aider face à l'handicap

L'association lutte depuis 2007 contre l'autisme ; et aide plus largement les enfants handicapés. Le Rallye du Cœur permet à ces familles de souffler un peu, le temps d'un week-end. Qu'ils soient monégasques, mentonnais ou niçois, ces enfants souffrant d'handicap auront le droit à leur tour de voiture. Un moment qu'ils attendent avec impatience : « Les jeunes de l'association sont heureux de participer à cet événement. Ces familles ne traversent pas des choses simples ; c'est important de leur offrir une vraie pause face à ce quotidien très compliqué », explique Muriel Natali-Laure. Mais les enfants ne sont pas les seuls à être ravis : « Cette manifestation devient un vrai rendez-vous. On croise souvent des personnes qui reviennent d'année en année. »

Plutôt conducteur ou passager ?

Une dizaine de voitures de collection seront à disposition des passants. Comptez 70 euros si vous souhaitez être derrière le volant et 50 euros si vous préférez admirer le paysage sur le siège passager. Un prix dérisoire lorsque l'on sait que la totalité des bénéfices servira à construire un deuxième lieu d'accueil pour les enfants. En effet, en 2013, un premier gîte surnommé « La Maison d'Amélie » était inauguré par l'association à Annot. Son but : permettre aux personnes souffrant d'un handicap de profiter d'un havre de paix. L'association espère donc bientôt lancer les chantiers d'une nouvelle maison.

« Cet événement offre une vraie visibilité »

Lors de l'édition précédente, Monaco Disease Power a récolté près de 7 000 euros en une seule journée. En plus de ces dons, la manifestation permet aux bénévoles de parler de l'association : « Le Rallye nous offre l'occasion de parler de l'association, de profiter d'une certaine visibilité et d'expliquer nos projets », affirme la présidente.

Donc, ce week-end, n'hésitez pas à allier l'utile à l'agréable. Conduire de vrais bolides pour la bonne cause ? Un rêve qui devient réalité.

Se prendre pour James Bond, c'est possible grâce à cette Aston Martin DBS.
Se prendre pour James Bond, c'est possible grâce à cette Aston Martin DBS. DR
Une dizaine de voitures de collection rouleront ce week-end pour l'association.
Une dizaine de voitures de collection rouleront ce week-end pour l'association. Michael Alesi

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.