“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les bacheliers 2017 reçus au Conseil national

Mis à jour le 26/07/2017 à 05:14 Publié le 26/07/2017 à 05:14

Les bacheliers 2017 reçus au Conseil national

Le président du Conseil national, Christophe Steiner, et Christophe Robino, président de la commission de l'Éducation et de la Jeunesse, ont accueilli les nouveaux bacheliers monégasques dans l'hémicycle, pour les féliciter.

Le président du Conseil national, Christophe Steiner, et Christophe Robino, président de la commission de l'Éducation et de la Jeunesse, ont accueilli les nouveaux bacheliers monégasques dans l'hémicycle, pour les féliciter.

À cette occasion, Christophe Robino a rappelé l'engagement des membres de sa commission afin de proposer les meilleures conditions possibles en faveur des étudiants, notamment en matière de financement des études, au travers de la création du prêt étudiant et d'une bourse d'études spécifique aux très grandes écoles. Il a souligné l'importance que les élus attachent à la réussite de leurs parcours d'étudiant.

Dans son discours, l'élu a également rappelé aux jeunes bacheliers qu'ils représentaient l'avenir de leur pays et qu'en poursuivant leurs études en dehors de la Principauté, ils avaient un rôle à jouer en tant qu'ambassadeur pour l'image de leur pays.

Un présent leur a ensuite été remis au cours d'une réception qui fut l'occasion pour chacun de partager sur ses choix d'orientation avec les élus. Notamment Thierry Poyet, Jean-Charles Allavena, Daniel Boéri, Jean-Louis Grinda et Alain Ficini, qui participaient à la rencontre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct