“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les athlètes doivent rester au coeur du mouvement olympique

Mis à jour le 21/10/2017 à 05:08 Publié le 21/10/2017 à 05:08
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les athlètes doivent rester au coeur du mouvement olympique

Le 9e Forum et la 5e Assemblée des athlètes européens ont réuni de très nombreux sportifs de renom, à l'instar de Tony Estanguet (canoë-kayak, futur président du Comité d'organisation de Paris 2024), Sergey Bubka (saut à la perche, Ukraine), Adam Pengilly (sekeleton, Grande Bretagne), Danka Bartekova (tir, Slovaquie), Claudia Bokel (escrime, Allemagne).

Le 9e Forum et la 5e Assemblée des athlètes européens ont réuni de très nombreux sportifs de renom, à l'instar de Tony Estanguet (canoë-kayak, futur président du Comité d'organisation de Paris 2024), Sergey Bubka (saut à la perche, Ukraine), Adam Pengilly (sekeleton, Grande Bretagne), Danka Bartekova (tir, Slovaquie), Claudia Bokel (escrime, Allemagne).

« Nous tenons à remercier et féliciter le Comité olympique monégasque pour son accueil et son organisation, ont souligné Janez Kocijancic et Rafaelle Pagnozzi, président par intérim et secrétaire général des Comités olympiques européens. Ces échanges et ces débats sont essentiels pour nos athlètes et leurs carrières. »

« La protection des athlètes tient une place plus qu'importante »

Les réunions et sessions de travail ayant rythmé la manifestation ont connu plusieurs temps forts : l'organisation des 2es Jeux européens en 2019 à Minsk (Belarus) ; la protection des athlètes propres et la lutte contre le dopage ; la présentation par le CIO des programmes d'aide en faveur des sportifs.

Le prince Albert II est intervenu hier matin devant la centaine d'Olympiens issus des cinquante Comités nationaux olympiques d'Europe. Membre du Comité international olympique depuis 1985, président du Comité olympique monégasque depuis 1994, ayant été lui-même vice-président de la Commission des athlètes du CIO (1989-2008), puis membre d'honneur jusqu'en 2015, le prince souverain a rappelé que « l'Agenda 2020 (NDLR : voté lors de la 127e Session du CIO en 2014 à Monaco) est la feuille de route stratégique qui dessine l'avenir du mouvement olympique. Au travers de 40 recommandations, la protection des athlètes tient une place plus qu'importante, ce dont nous ne pouvons que nous réjouir. L'heure est désormais, et plus que jamais, à la mise en œuvre de ces recommandations. Ainsi, durant ces deux jours de débats, vous abordez de nombreux points essentiels parmi lesquels la place et le rôle des Commissions des athlètes au sein des différentes instances, ou encore la protection des athlètes et de leur intégrité. »

Et le souverain de conclure : « En tant qu'Olympiens, pour la plupart déjà investis auprès des institutions de vos pays respectifs, vous avez bien compris l'importance de votre rôle et les responsabilités qui sont les vôtres. Les athlètes sont au cœur du mouvement olympique et doivent y rester. C'est pourquoi les grandes lignes directrices adoptées par le CIO pourront trouver, par votre biais, un relais continental, régional, national et surtout local. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.