“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les Archives ont vingt ans

Mis à jour le 16/06/2017 à 05:07 Publié le 16/06/2017 à 05:07
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les Archives ont vingt ans

L'aventure a démarré il y a deux décennies, de la volonté de deux Monégasques passionnés d'images : Vincent Vatrican et Jean-Philippe Bernard.

L'aventure a démarré il y a deux décennies, de la volonté de deux Monégasques passionnés d'images : Vincent Vatrican et Jean-Philippe Bernard.

Vingt ans plus tard, les Archives audiovisuelles ont fêté leur anniversaire, mardi soir, au Grimaldi Forum.

Au cours d'une soirée - marquée par la présence du souverain et de la princesse Caroline - où tous les amoureux de patrimoine monégasque ont pu (re) découvrir les collections des archives.

Extraits de longs-métrages, images anciennes, films amateurs de famille… L'équipe des Archives avait compilé deux heures d'images pour raconter son travail et en filigrane dévoile des fragments du Monaco d'antan.

L'occasion de voir les Grands Prix des années 30, où les spectateurs se massaient sur les toits pentus. Mais aussi des archives de la famille princière. De la voix du prince Albert-1er, à un vieux film où l'on voit le prince Rainier III et sa sœur la princesse Antoinette enfants et costumés.

Jusqu'à une rareté : une image filmée de Léo Ferré, tout jeune, en tenue militaire sur les terrasses du Casino. Une pépite unique qui montre que les Archives audiovisuelles ont encore plusieurs trésors à faire découvrir pour les prochaines décennies.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.