Rubriques




Se connecter à

Les animations du Rocher font leur retour dès ce mercredi à Monaco

Ce mercredi, ainsi que les 11 et 24 août, les animations du Rocher font leur retour en Principauté. Objectif : faire remonter les locaux dans ce quartier touristique qui a beaucoup souffert des impacts de la pandémie durant deux ans.

T.P. Publié le 19/07/2022 à 19:00, mis à jour le 19/07/2022 à 19:00
Les enfants étaient au cœur des animations proposées l’an passé. Photo archives Dylan Meiffret

Quartier en souffrance depuis que la pandémie de Covid-19 a éclaté dans le monde, le Rocher revit littéralement en cette saison estivale, bien aidé par le retour des bateaux de croisière depuis début avril.

« Cela fait énormément de bien. Il y a énormément d’Américains, de Canadiens avec les vols directs entre Nice et le Canada. On travaille beaucoup, tout le monde est content, confirme Christophe Vestri, président de l’Association des commerçants de Monaco-Ville. Mais ce qu’on veut, c’est faire remonter les locaux sur le Rocher. »

Et pour cela, les soirées de Monaco-Ville ont été renouvelées cette année : le 20 juillet et les 11 et 24 août, de 16h à 21 h.

 

Ce mercredi soir, donc, deux groupes de trois musiciens et deux danseuses de flamenco assureront l’ambiance dans les venelles du Rocher. Les enfants, eux, partiront en quête d’indices auprès des commerçants pour une chasse au trésor engagée. Des animations, comme du maquillage et du dessin, seront également proposées à la jeune génération, rue Basse et près de la cathédrale*.

Le 11 août, la soirée se tiendra sur le rythme du Brésil avec la présence entraînante de trois musiciens et autant de danseuses.

La dernière soirée, le 24 août, Monaco sera à l’honneur avec trois musiciens et, à nouveau, la tenue d’une chasse au trésor.


* Les animations pour enfants auront lieu les trois soirs.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.