“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les anciens élèves du Lycée Albert-Ier rendent hommage aux morts de la Grande Guerre

Mis à jour le 13/11/2018 à 05:23 Publié le 13/11/2018 à 05:23
L'association des anciens élèves du Lycée Albert-Ier compte une centaine d'adhérents.

L'association des anciens élèves du Lycée Albert-Ier compte une centaine d'adhérents. E.A

Les anciens élèves du Lycée Albert-Ier rendent hommage aux morts de la Grande Guerre

Depuis 1920, chaque année à la même date, les membres de l'Association des anciens élèves du Lycée Albert-Ier viennent rendre hommage aux anciens de l'établissement, morts au champ d'honneur, « morts pour que nous ayons un monde meilleur », a d'ailleurs précisé la présidente Danielle Mulo.

Depuis 1920, chaque année à la même date, les membres de l'Association des anciens élèves du Lycée Albert-Ier viennent rendre hommage aux anciens de l'établissement, morts au champ d'honneur, « morts pour que nous ayons un monde meilleur », a d'ailleurs précisé la présidente Danielle Mulo.

Dans ce même discours, prononcé après la traditionnelle messe dans la chapelle de la Visitation, elle a retracé 100 ans d'histoire, les bienfaits et les méfaits des avancées scientifiques, technologiques et fait le point sur l'état actuel du monde.

Les noms « des victimes de l'enfer des tranchées » ont ensuite été cités un à un. Puis au pied des deux plaques de marbre, dans le couloir du lycée, ont été déposées deux gerbes de fleurs. La tradition a été respectée et la mémoire collective entretenue, car 100 ans, cela peut paraître tellement loin et si proche à la fois.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct