“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les Anciens combattants à la rencontre des écoliers

Mis à jour le 24/04/2018 à 05:04 Publié le 24/04/2018 à 05:04
Gabriel Scionico et Jean Enard à l'école élémentaire de Carnolès.

Gabriel Scionico et Jean Enard à l'école élémentaire de Carnolès. L.Boxitt

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les Anciens combattants à la rencontre des écoliers

À l'approche des cérémonies commémorant le 8-Mai 1945 et à l'initiative de la Ville de Roquebrune-Cap-Martin, les Anciens combattants sont conviés dans toutes les écoles de la cité.

À l'approche des cérémonies commémorant le 8-Mai 1945 et à l'initiative de la Ville de Roquebrune-Cap-Martin, les Anciens combattants sont conviés dans toutes les écoles de la cité. Pour des échanges avec les élèves de cours élémentaires.

Six interventions ont eu lieu la semaine dernière en compagnie de MM. Asso, Herbert Traube, Gabriel Scionico, Jean Enard, Claude Fouché, ainsi que Mireille Jourdan.

Devoir de mémoire et lien intergénérationnel

« Il ne faut pas oublier Jean Bodino souffrant qui vient chaque année », soulignait de façon altruiste Florence Mazza, adjointe aux affaires scolaires. À noter que, cette année, les enfants de l'école de Cabbé feront partie intégrante des cérémonies patriotiques. « C'est le lien entre l'ancienne génération et la nouvelle », poursuivait l'édile.

« La présence des Anciens combattants apporte témoignages et vécus et ces interventions prennent toute leur importance ».

À l'école de Carnolès, Jean-Philippe Mari, le directeur de la partie élémentaire, se félicitait aussi de cette action.

« L'anniversaire du 8-Mai est très important car il célèbre la fin de la Seconde Guerre mondiale. Surtout au niveau moral et civique. On a la chance d'avoir des Anciens combattants qui livrent un message de paix et d'espoir. Et puis les enfants adorent ces rendez-vous ! »

Un devoir de mémoire auquel s'est associé Patrick Césari, le maire, très heureux de constater que ces rencontres intergénérationnelles perdurent dans les écoles roquebrunoises.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.