“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les ambassadeurs d'Autriche, Australie, Inde et Luxembourg prennent leur fonction

Mis à jour le 31/01/2018 à 05:20 Publié le 31/01/2018 à 05:20
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Les ambassadeurs d'Autriche, Australie, Inde et Luxembourg prennent leur fonction

Ce lundi, le conseiller de gouvernement-ministre des Relations Extérieures et de la Coopération, Gilles Tonelli, a reçu Walter Grahammer, ambassadeur Extraordinaire et plénipotentiaire de la République d'Autriche ; Brendan Berne, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire d'Australie ; Vinay Mohan Kwatra, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de l'Inde et Martine Schommer, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Grand-Duché de Luxembourg, qui ont présenté, dans la matinée, leurs Lettres de créance au prince Albert II.

Ce lundi, le conseiller de gouvernement-ministre des Relations Extérieures et de la Coopération, Gilles Tonelli, a reçu Walter Grahammer, ambassadeur Extraordinaire et plénipotentiaire de la République d'Autriche ; Brendan Berne, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire d'Australie ; Vinay Mohan Kwatra, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de l'Inde et Martine Schommer, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Grand-Duché de Luxembourg, qui ont présenté, dans la matinée, leurs Lettres de créance au prince Albert II.

Officialisant ainsi la prise de fonction des ambassadeurs en Principauté.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.