“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Les amateurs de karaoké se donnent en spectacle

Mis à jour le 25/10/2017 à 05:21 Publié le 25/10/2017 à 05:21
Chaque vendredi de 18 h à minuit, les membres se retrouvent à la salle des fêtes. En bas à droite, au premier plan : François Tallarida, avec à sa droite, Lucien Panighi.

Chaque vendredi de 18 h à minuit, les membres se retrouvent à la salle des fêtes. En bas à droite, au premier plan : François Tallarida, avec à sa droite, Lucien Panighi. S.I.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les amateurs de karaoké se donnent en spectacle

L'association Karaoké Club de Beausoleil (KCB) propose sa première soirée musicale, « Quelques notes d'amour », le samedi 28 octobre à 20 h 30 à la salle Daner.

L'association Karaoké Club de Beausoleil (KCB) propose sa première soirée musicale, « Quelques notes d'amour », le samedi 28 octobre à 20 h 30 à la salle Daner. Un spectacle donné par une vingtaine de chanteurs et chanteuses du club.

Créé en juillet 2016 par François Tallarida et Lucien Panighi, le KCB s'adresse à tous les amateurs de karaoké et de chants. Les objectifs de l'association : l'apprentissage du chant qui doit être à la portée de tous, la promotion de la musique et du chant, la pratique du karaoké, la participation à l'animation de la ville et le partage d'un moment de bonheur et de convivialité.

Le KCB compte aujourd'hui une quarantaine de membres.

« Il n'y a pas de jugement »

Des chanteurs, débutants ou confirmés se retrouvent ainsi pour apprendre à chanter d'une manière ludique, tous les vendredis soir à la salle des fêtes de 18 h à 24 h. Ils peuvent recevoir des conseils d'une chanteuse semi-professionnelle. Et chaque semaine, un challenge amical est organisé, sur un thème donné.

« On encourage les gens de tous les niveaux à chanter, il n'y a pas de jugement, pas de critiques », précise François Tallarida.

« Notre récompense est de voir les gens s'épanouir à travers leur passion », renchérit Lucien Panighi.

Et il y a largement de quoi s'amuser : 30 000 karaokés et 5 000 bandes musicales sont disponibles. Tous les genres musicaux et plusieurs langues sont proposées. Le chanteur peut aussi amener son fichier personnel ou son instrument de musique.

L'association organise deux spectacles par an. Elle anime par ailleurs bénévolement, dans le cadre des nouvelles activités périscolaires (NAP), des séances de karaoké pour les élèves des écoles primaires.

A Monaco, le KCB est invité cette année à la No Finish Line, pour trois représentations (1) sous le chapiteau de Fontvieille, qui seront diffusées en direct sur tout le parcours. Il participera également à la soirée du Téléthon monégasque, le samedi 9 décembre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.