Rubriques




Se connecter à

Les aînés font la fête à La Turbie

Le CCAS de La Turbie a offert dernièrement aux aînés turbiasques leur repas de fête annuel.

Marie-Evelyne Colonna Publié le 29/01/2016 à 05:06, mis à jour le 29/01/2016 à 05:06
Les convives ont largement profité de l'animation musicale de qualité assurée par Eric Ferrari et Chantal. M.-E.C.

Le CCAS de La Turbie a offert dernièrement aux aînés turbiasques leur repas de fête annuel. Dans une salle polyvalente au décor déjà printanier - les services techniques avaient accroché à ses baies vitrées de grands beaux papillons multicolores et égayé les tables avec des fleurs et des bonbons - quelque 180 personnes se sont retrouvées pour partager un repas, le plaisir de la danse et, avant tout, bien des souvenirs.

Dans son discours de bienvenue, Sandrine Rocca-Penta, conseillère municipale déléguée aux affaires sociales, signalait que 30 Turbiasques avaient franchi le cap des 70 ans l'an passé - ils font donc désormais partie des « aînés » - et que les 21 aînés Turbiasques qui n'avaient pu se déplacer pour des raisons de santé, allaient recevoir à leur domicile le même repas et le même petit cadeau (des produits pour le bain) que ceux dont allait bénéficier l'assemblée présente.

Jusqu'au bout de la... journée

Puis, en sa qualité de maire et président du CCAS, Jean-Jacques Raffaele, qui avait salué ses invités table par table, a renouvelé ses vœux et remercié les services sociaux de la commune, dont les interventions sont de plus en plus nombreuses. « Alors, en cas de difficulté, n'hésitez pas à venir nous voir en mairie pour demander de l'aide (1)», a-t-il lancé à l'assemblée.

 

Mais pour l'heure, il était temps de trinquer à la nouvelle année et d'échanger les meilleurs vœux de bonne santé. Après la farandole d'amuse-bouches et le foie gras, les chanteurs Eric Ferrari et Chantal sont montés sur scène. Elle a entonné « Rien de rien » d'une voix puissante, il a enchaîné « Oh la belle vie » de sa voix de crooner. Le ton était donné, les souvenirs ont continué d'affluer, à table et sur la piste quand, à l'heure du fromage, le maire et son épouse ont ouvert le bal sur « Your touch », suivie aussitôt d'une série de paso-doble.

Il y a eu bien d'autres morceaux, le dessert, le madison, le café et ses mignardises, du rock, des valses et du disco… La fête s'est poursuivie jusqu'à près de 18 h.

Offre numérique MM+

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.