Rubriques




Se connecter à

Les Aigles sans mordant Monaco, sans forcer !

La soirée s'annonçait difficile pour les Aigles, menés 1-0 après moins de quatre minutes lorsque Glen validait une double supériorité des Rapaces.

Vivien Seiller Publié le 16/09/2017 à 05:23, mis à jour le 16/09/2017 à 05:23
Les Aigles retrouvent la glace dès demain à Jean-Bouin, contre Rouen (17 h).
Les Aigles retrouvent la glace dès demain à Jean-Bouin, contre Rouen (17 h). J.-F. Ottonello

La soirée s'annonçait difficile pour les Aigles, menés 1-0 après moins de quatre minutes lorsque Glen validait une double supériorité des Rapaces. Revenus à quatre, les Niçois se retrouvaient à nouveau très vite à trois. Et moins de 40 secondes après l'ouverture du score, Glen s'offrait un doublé de près. La suite de cette première période se résumait à un cavalier seul du champion de France, qui quittait pourtant la glace avec seulement deux buts d'avance. Bien payé pour Nice, qui n'avait pas montré grand-chose durant ce premier acte.

Le début de la deuxième période restait sur le même ton, les Aigles pointant enfin le bout de leurs crosses sur leur premier power-play. Enfin des occasions, des vraies. Mais Lerg se montrait intraitable sur sa ligne.

Quant aux Rapaces, plus le temps passait, moins ils se montraient pressants et précis. Le ton du match s'inversait petit à petit, et Nice en profitait pour revenir à une longueur juste avant la pause grâce à une jolie déviation de Vrielynck. Logique. Revenus dans le match, les Aigles étaient de nouveau repoussés à deux longueurs dès les premières minutes de l'ultime période, quand Damien Raux sortait de sa boîte pour venir tromper Khoroshun de près (3-1). Dès lors, les derniers efforts des Azuréens étaient vains.

 

La belle patte gauche de la recrue US Tyler Harvey...

Auteur de douze points dont quelques shoots longue distance, l'arrière antibois a laissé entrevoir de vraies qualités. Reste à proposer le même contenu sur la durée entière d'un match.

La présence

de Kikanovic...

Douze points dans le premier quart-temps, vingt au final. Arrivé de Berlin à l'inter saison, l'intérieur bosnien de Monaco a fait parler son adresse dans la peinture. Du bon travail.

La défense antiboise

 

en première mi-temps...

Pendant vingt minutes, les Monégasques ont profité de l'activité portes ouvertes organisées par les Sharks à l'AzurArena. Bien trop permissive en première période, la défense antiboise a été plus active après la pause. Mieux vaut tard que jamais.

L'absence de Fofana...

Comme depuis le début de la préparation, l'intérieur Bangaly Fofana a suivi la rencontre face aux Sharks depuis le banc. A une semaine de la reprise du championnat, Monaco doit bricoler avec le Seychellois Abdel Sylla (à l'essai) dans la peinture.

Quid des automatismes ?

Jean-Sébastien Gino Antomarchi.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.