Rubriques




Se connecter à

Les adieux du père Casanova à Sospel

Les ouailles de la paroisse Saint-Étienne de la Bévéra ne sont pas à la fête.

Julien Avinent Publié le 28/08/2017 à 05:14, mis à jour le 28/08/2017 à 12:06
La messe d’adieu du père Philippe Casanova, jusqu’ici curé et archiprêtre de la paroisse Saint-Étienne de la Bévéra, a été célébrée devant plus de 250 fidèles, en présence de Mgr Barsi. J.A.

Les ouailles de la paroisse Saint-Étienne de la Bévéra ne sont pas à la fête. Leur abbé, le père Philippe Casanova, a décidé de renoncer à sa charge pour des raisons de santé.

Doyen de Menton au sein du diocèse de Nice, après avoir œuvré à Toulon, le curé - et archiprêtre sous le toit de la cathédrale sospelloise Saint-Michel - exerçait ses fonctions depuis cinq ans dans cette paroisse qui englobe les communes de Sospel, Moulinet et Castillon, ainsi que le hameau de Piène-Haute.

Natif de Tunisie - "où mon arrière-grand-père corse décida un jour d'aller manger", explique l'ecclésiastique - le père Philippe Casanova prendra sa retraite dans son pays auvergnat à la limite du Puy-de-Dôme et de la Creuse, une terre promise où sa famille du côté maternel l'accueillera.

Unanimité

Pour célébrer son départ, une messe d'adieu a été célébrée dimanche dernier, avec notamment la présence amicale de l'archevêque de Monaco, Mgr Bernard Barsi.

 

L'occasion pour ce dernier de livrer quelques mots au terme de la cérémonie : "En mon nom personnel et de celui de l'évêque de Nice André Marceau, merci cher père pour tout ce que vous avez donné durant votre ministère, finalement trop court. » Et de féliciter « un curé qui donne la cure, qui prend soin des autres, fort apprécié, proche des gens. Le père Casanova a cherché et réussi à s'intéresser notamment aux malades et au catéchisme pour les enfants".

Le maire de Sospel Marie-Christine Thouret a salué également l'homme d'église, comparant leur rapport "avec humour et respect bien sûr à celui de Don Camillo et Peppone", avant de le remercier "pour sa présence, son travail quotidien" et lui souhaiter un bon repos.

Même son de cloche avec le maire de Moulinet qui a souligné les efforts d'un archiprêtre qui "a laissé une belle trace chez nous, compris l'importance du sanctuaire de la Menour notamment pour les mariages et baptêmes, et prononcé des paroles pour le bien de tous, sans distinction de position sociale ou de rapport à la foi chrétienne".

 

Aujourd'hui, le père Casanova ne cache pas sa tristesse de partir, précisant que ses paroissiens allaient lui manquer et conservant le souvenir inoubliable d'une cathédrale restaurée.

Philippe Casanova va être remplacé par l'abbé Ranaivo Engeni, du diocèse d'Antsiranana à Madagascar, dernièrement nommé prêtre administrateur par l'évêque de Nice. Sans oser écrire qu'il est attendu comme le Messie, il ne fait aucun doute que son arrivée sera saluée avec grâce par ses nouveaux paroissiens de la Bévéra.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.