“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les 4L traversent les Alpes et atterrissent au stade Rondelli

Mis à jour le 12/08/2017 à 05:22 Publié le 12/08/2017 à 05:22
Une soixantaine de Renault 4 - voiture star des années 1970 - a investi le stade Rondelli, hier après-midi.

Une soixantaine de Renault 4 - voiture star des années 1970 - a investi le stade Rondelli, hier après-midi. Michaël Alési

Les 4L traversent les Alpes et atterrissent au stade Rondelli

Menton

Elles ont quitté la commune savoyarde de Bourg-Saint-Maurice à la première heure, lundi dernier. 900 kilomètres plus tard, après avoir traversé les Alpes et les orages qui ont encombré le ciel, toute la semaine, plus de soixante Renault 4 - les fameuses et célèbres « 4L » tout droit sorties des années 1970 - sont parvenues à destination : le stade Rondelli de Menton.

Il est 12 heures, hier, lorsque les premières de ces autos légendaires et vintage - quelque peu salies par le voyage - commencent à investir les lieux. Une arrivée qui sonne alors, en beauté et en musique, la fin de la deuxième édition du Raid des 4 Alpes, organisé par la SDO Expéditions et Raids Aventure.

Pourquoi faire cette expédition en 4L ? « Cette auto est mythique », confie Eric Diaz, le dirigeant de la société organisatrice.

« Une auto mythique »

Et d'ajouter : « Elle a aussi des caractéristiques techniques qui permettent de voyager à moindre coût. Avec une touche sympathie en plus : c'est une voiture qui parle à toutes les catégories sociales, aux hommes, aux femmes, aux jeunes, aux moins jeunes… C'est ce que l'on appelle la popularité, non ? », sourit le fan inconditionnel de Renault 4. Qui a par ailleurs souhaité que ce Raid, et tous ceux qui suivront, se déroule dans une ambiance conviviale. Respecte certaines valeurs, aussi. « Durant tout le circuit, il y a un véritable esprit d'entre-aide, pas du tout de compétition, et une très bonne entente entre les équipes organisatrices et les participants », explique-t-il. Une atmosphère qui plaît à ces passionnés de 4L, venus de toutes les régions de France et même de Hollande, pour certains. Cette année, leur nombre a dépassé tout ce que les organisateurs espéraient. « On pensait avoir 40 équipes. On a finalement eu 72 inscriptions et 64 voitures sont parvenues jusqu'à Menton », se réjouit Eric Diaz. Promettant par ailleurs que le Raid sera à nouveau organiser l'année prochaine. Sans néanmoins dévoiler toutes les nouveautés qui le composeront…


La suite du direct