“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les 4L traversent les Alpes et atterrissent au stade Rondelli

Mis à jour le 12/08/2017 à 05:22 Publié le 12/08/2017 à 05:22
Une soixantaine de Renault 4 - voiture star des années 1970 - a investi le stade Rondelli, hier après-midi.

Une soixantaine de Renault 4 - voiture star des années 1970 - a investi le stade Rondelli, hier après-midi. Michaël Alési

Les 4L traversent les Alpes et atterrissent au stade Rondelli

Menton

Elles ont quitté la commune savoyarde de Bourg-Saint-Maurice à la première heure, lundi dernier. 900 kilomètres plus tard, après avoir traversé les Alpes et les orages qui ont encombré le ciel, toute la semaine, plus de soixante Renault 4 - les fameuses et célèbres « 4L » tout droit sorties des années 1970 - sont parvenues à destination : le stade Rondelli de Menton.

Il est 12 heures, hier, lorsque les premières de ces autos légendaires et vintage - quelque peu salies par le voyage - commencent à investir les lieux. Une arrivée qui sonne alors, en beauté et en musique, la fin de la deuxième édition du Raid des 4 Alpes, organisé par la SDO Expéditions et Raids Aventure.

Pourquoi faire cette expédition en 4L ? « Cette auto est mythique », confie Eric Diaz, le dirigeant de la société organisatrice.

« Une auto mythique »

Et d'ajouter : « Elle a aussi des caractéristiques techniques qui permettent de voyager à moindre coût. Avec une touche sympathie en plus : c'est une voiture qui parle à toutes les catégories sociales, aux hommes, aux femmes, aux jeunes, aux moins jeunes… C'est ce que l'on appelle la popularité, non ? », sourit le fan inconditionnel de Renault 4. Qui a par ailleurs souhaité que ce Raid, et tous ceux qui suivront, se déroule dans une ambiance conviviale. Respecte certaines valeurs, aussi. « Durant tout le circuit, il y a un véritable esprit d'entre-aide, pas du tout de compétition, et une très bonne entente entre les équipes organisatrices et les participants », explique-t-il. Une atmosphère qui plaît à ces passionnés de 4L, venus de toutes les régions de France et même de Hollande, pour certains. Cette année, leur nombre a dépassé tout ce que les organisateurs espéraient. « On pensait avoir 40 équipes. On a finalement eu 72 inscriptions et 64 voitures sont parvenues jusqu'à Menton », se réjouit Eric Diaz. Promettant par ailleurs que le Raid sera à nouveau organiser l'année prochaine. Sans néanmoins dévoiler toutes les nouveautés qui le composeront…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct