Rubriques




Se connecter à

Les 200 ans des carabiniers à travers des images de cartes postales

À l'occasion des 200 ans des carabiniers, les membres de l'association des cartophiles de Monaco ont fait le tri dans leurs étagères et classeurs pour compiler une quarantaine d'images d'époque liées au Corps militaire du prince.

Thomas MICHEL Publié le 23/09/2017 à 05:24, mis à jour le 23/09/2017 à 05:24
Deux papalins en 1895 sur la rampe Major.
	(Association des Cartophiles de Monaco)
Deux papalins en 1895 sur la rampe Major. (Association des Cartophiles de Monaco)

À l'occasion des 200 ans des carabiniers, les membres de l'association des cartophiles de Monaco ont fait le tri dans leurs étagères et classeurs pour compiler une quarantaine d'images d'époque liées au Corps militaire du prince.

Pour cette première collaboration entre l'association, les carabiniers et les Archives du Palais princier, les plus anciennes cartes postales exhumées remontent à la période 1900-1914, autrement dit au règne du prince Albert Ier, correspondant au boom de la carte postale.

Autant de reliques qui seront exposées, ce dimanche, boulevard de Belgique, dans l'antre des carabiniers, avant de faire l'objet d'un tirage spécial dans le bulletin mensuel de l'association, le 8 décembre prochain. Deux cents ans jour pour jour après la création du Corps par le prince Honoré Grimaldi.

Datée de 1895, la plus ancienne carte postale dévoilée (voir ci-contre) met en scène deux brigadiers fourrier de la Garde d'honneur en petite tenue d'été, remontant la rampe Major. « Détail intéressant, notent les cartophiles, les deux papalins portent un couvre-képi blanc à l'identique de la Légion étrangère. »

 

Une vue issue de la collection privée du président de l'association, Patrick Occelli, qui pointe une autre spécificité du cliché. « Le brigadier de droite est un peu flou car, à l'époque, le temps de pose était très long. Il a dû bouger. »

La plupart des cartes retenues à l'occasion de cette Journée du patrimoine feront également référence à l'époque du prince Rainier III. A cela, deux raisons essentielles : de nombreuses évolutions matérielles pour les carabiniers durant ces décennies et, surtout, un règne où la carte postale était le moyen de correspondance privilégié des touristes et locaux.

« Il y a des cartes avec les premières motos des carabiniers et une très intéressante de 1952 avec leur nouvelle tenue tout en blanc », précise René-Yves Dubos, membre impliqué de l'association des cartophiles de Monaco.

Si les réseaux sociaux et internet ont volé la vedette à la petite carte de vacances ces dernières années, le règne du prince Albert II n'est pas en reste en terme de production de cartes postales collector.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.