Rubriques




Se connecter à

L'édition 2022 du Carnaval de Nice maintenue du 11 au 27 février, déclare Christian Estrosi

"Nous pourrions avoir une amélioration de la situation sanitaire d'ici février", a espéré le maire de Nice. Une version adaptée du Carnaval est donc à l'étude, "avec plusieurs formules", "avec ou sans corso carnavalesque", et selon l'évolution des jauges imposées par le gouvernement.

La rédaction Publié le 04/01/2022 à 16:20, mis à jour le 04/01/2022 à 16:54
Le carnaval de Nice de retour en 2022. Photo Dylan Meiffret

Face à une situation sanitaire tendue dans les Alpes-Maritimes, le doute subsistait quant au maintien du Carnaval de Nice. Le maire Christian Estrosi s'est alors exprimé lors d'une conférence de presse, ce mardi 4 janvier 2021. Non sans avoir consulté au préalable les hôteliers de la ville.

Autour de 16h, il a ainsi confirmé que l'édition 2022 du Carnaval de Nice serait maintenue. Reste à savoir dans quelles conditions. "Nous avons quelques raisons de penser que nous pourrions avoir une amélioration de la situation sanitaire d'ici février", a-t-il d'abord espéré. "Rien ne pourrait justifier que nous privions l'économie locale de cet événement."

Cependant, les modalités ne sont pas encore claires: "il nous faudra nous adapter aux jauges", a d'abord précisé le maire. L'entrée sera évidemment soumise à la présentation d'un pass sanitaire: "c'est ce qui nous permet de maintenir l'événement", promet Estrosi. "Je suis extrêmement favorable au pass vaccinal, je regrette le cirque de la nuit dernière au Parlement, qui va nous faire perdre quelques jours de retard. Mais le pass vaccinal devrait s'imposer", a-t-il répété. Même si ça ne devrait pas suffire pour organiser un Carnaval exactement à l'image des précédents.

Vers des mini-événements avec des jauges à 5.000 personnes?

En effet, y aura-t-il un corso carnavalesque, ou encore une bataille de fleurs dans les mêmes conditions que les années précédentes? Pour rappel, cet événement cher au cœur des Niçois et des touristes du monde entier avait été "reporté" de 2021 à 2022, selon les déclarations officielles.

 

"Nous avons une équipe qui va se mettre au travail, avec de nouvelles formules à l'étude, mais nous restons sur le calendrier initial, du 11 au 27 février 2022", a assuré Christian Estrosi. "On travaille sur différentes options, d'une grande variété, nos carnavaliers ont travaillé deux ans sans relâche, les chars sont magnifiques (...) Nous nous adapterons à l'évolution de la situation sanitaire", a-t-il fait savoir, sans trop de détails à ce jour.

Concernant les prix pratiqués et les limites de fréquentation à respecter, quelques précisions ont été données. "Si l'on a une jauge à 5.000, là où habituellement nous avons 15.000 personnes, nous ne pourrons pas pratiquer les mêmes tarifs. Nous nous adapterons pour qu'ils soient le plus juste possible", a dit le maire, évoquant également plusieurs mini-événements à 5.000 personnes, pour ne pas dépasser les recommandations du gouvernement.

Enfin, il a promis que les modalités finales de cette édition 2022 du fameux Carnaval seraient connus "d'ici une quinzaine de jours", soit peu après la mi-janvier. "Il y aura Carnaval, mais peut-être pas le Carnaval que nous avions connu auparavant (...) Si l'on devait organiser des événements à 2.500 personnes, nous le ferions", a-t-il conclu.

Concernant la course Prom'Classic,  Christian Estrosi a dit ne pas avoir de réponse définitive, et attendre "une décision de la préfecture". Affaire à suivre.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.