“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Lecture d'Heliogabale au théâtre des Variétés

Mis à jour le 12/10/2018 à 05:17 Publié le 12/10/2018 à 05:17
La comédienne Geneviève Casile, sociétaire honoraire de la Comédie-Française, sera sur scène.	(DR)

Lecture d'Heliogabale au théâtre des Variétés

Les amoureux de l'Histoire et du théâtre seront séduits.

Les amoureux de l'Histoire et du théâtre seront séduits. Le 23 octobre prochain, sur la scène du Théâtre des Variétés, sera proposée une lecture spectacle de la pièce « Héliogabale, l'empereur fou » signée par Alain Pastor. L'auteur a repris son texte démarré il y a plusieurs années pour recentrer l'intrigue sur un huis clos entre Héliogabale, empereur de Rome au IIIe siècle, instable psychologiquement, confronté à sa grand-mère, Maesa.

« Elle songe à lui trouver un successeur, mais Héliogabale a pris goût au pouvoir et entend l'exercer jusqu'au bout, dans l'extravagance et le délire. Il s'agit donc d'un drame familial, mais où se joue la survie de l'empire romain », souligne l'auteur, heureux de voir la comédienne Geneviève Casile, sociétaire honoraire de la Comédie-Française, endosser le rôle de Maesa pour cette lecture mise en scène par Pascal Vitiello.

« Elle est souvent considérée comme la reine du théâtre français ; elle qui fut une magistrale Marie-Antoinette, et aussi une inoubliable Isabelle de France, dans la série Les Rois maudits, qui a également marqué l'histoire de la télévision. »

Pour lui donner la réplique, Arnaud Dupont et Bernard Lanneau compléteront le casting de cette soirée qui s'inscrit dans le cadre de la saison de l'Association monégasque pour la connaissance des arts. Une première sur scène pour ce texte en attendant, peut-être, de monter la pièce avec décors et costumes.


La suite du direct