Rubriques




Se connecter à

L'économiste monégasque Pierre-André Chiappori entre à l’Académie des sciences morales et politiques

L’économiste monégasque a été intronisé, lundi, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, à Paris, en présence du prince Albert II.

La rédaction Publié le 17/01/2019 à 09:17, mis à jour le 17/01/2019 à 15:01
Le prince Albert II a remis, au cours de la cérémonie, l’épée d’académicien à son compatriote. Photo Gaëtan Luci / Palais princier

Instant solennel à l’Institut de France, à Paris, lundi 14 janvier. Le Monégasque Pierre-André Chiappori a fait son entrée comme membre de l’Académie des sciences morales et politiques.

Une cérémonie a été organisée en présence du prince Albert II qui a remis son épée au nouvel académicien, en présence de prestigieux académiciens, dont Xavier Darcos, Hélène Carrère d’Encausse, Jean Tirole, prix Nobel d’économie.

C’est Denis Kessler qui a prononcé le discours de réception de Pierre André Chiappori. Retraçant ainsi le parcours du Monégasque, ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé de mathématiques, docteur en sciences économiques. Au cours de sa carrière, il a été directeur de recherche au CNRS, a enseigné à l’Université de Paris I, à l’École polytechnique, à l’École nationale de la statistique et de l’administration économique, puis à l’université de Chicago.

Le troisième Monégasque élu

Aujourd’hui, Pierre-André Chiappori a intégré depuis plusieurs années la prestigieuse université Columbia à New York, où il occupe la chaire d’économie de "E. Rowan and B. Steinschneider".

 

Ses travaux et publications portent principalement sur la microéconomie. Il est spécialiste de la théorie des contrats, des questions de risque et d’assurance ainsi que de l’analyse économique de la famille.

Pierre-André Chiappori est le troisième Monégasque à devenir membre de l’Institut de France après le sculpteur François-Joseph Bosio, à l’Académie des beaux-arts en 1816, et le prince Albert Ier, comme associé étranger de l’Académie des sciences, en 1909.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.