“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Le wifi accessible (presque) partout en Principauté

Mis à jour le 18/10/2017 à 05:42 Publié le 18/10/2017 à 05:42
Le hotspot de la rue Caroline dispose de cinq bornes reliées à la fibre optique.

Le hotspot de la rue Caroline dispose de cinq bornes reliées à la fibre optique. Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le wifi accessible (presque) partout en Principauté

Le réseau wifi est désormais proposé dans les principaux lieux publics et privés de Monaco. Le service est gratuit pendant deux heures et illimité pour les abonnés internet fixe de Monaco Telecom

Le gouvernement princier, via l'opérateur Monaco Telecom, vient de lancer une opération qui devrait faire plaisir aux touristes et autres visiteurs : le wifi gratuit pendant deux heures, à peu près partout sur les 2,2 km2 du territoire de la Principauté.

Ce « Pass découverte » n'est toutefois valable qu'une seule fois pour chaque nouvel utilisateur. Derrière cette gratuité d'un jour se profile une gamme d'offres de wifi en ville (lire par ailleurs), rendue possible par le déploiement, ces derniers mois, d'un réseau de fibre optique dans toute la Principauté.

Bientôt 30 hotspots

Aujourd'hui, 26 hotspots sont en service. Des lieux publics comme les marchés, parcs, places et ports, mais aussi privés comme les bureaux de poste ou la gare SNCF sont désormais équipés en wifi, avec des débits annoncés comme performants. Chacun de ces hotspots compte une ou plusieurs bornes. Le hotspot de la rue Caroline, par exemple, compte cinq bornes.

« Chaque borne est autonome et connectée à la fibre optique, explique Martin Péronnet, le directeur général de Monaco Telecom. Ces bornes sont reliées au cœur de réseau, notre "data center" à Fontvieille. Et c'est ici que l'identification des usagers est réalisée, autorisant la connexion au wifi. »

Le wifi en ville n'est pas une totale nouveauté. Cette obligation fait d'ailleurs partie de la concession accordée à Monaco Telecom par l'État monégasque. Ce qui est nouveau, c'est la qualité et l'étendue du réseau wifi. « Nous avons changé toutes les bornes et en avons ajouté dix de plus, précise Martin Péronnet. Nous devrions disposer de 30 hotspots à la fin de l'année. Toutes les bornes sont reliées à la fibre optique, ce qui rend le wifi beaucoup plus performant. »

Réseau wifi sécurisé

« Et puis l'interface avec le client est nouvelle », ajoute Martin Péronnet. Le portail d'accès au service wifi a été repensé. Il est désormais multilingue et adapté à tous les types d'appareil : smartphones, tablettes ou PC. L'authentification est simplifiée, plus rapide, et la reconnexion automatique dans la même journée.

Précision utile, le gouvernement princier assure que le portail répond aux nouvelles réglementations monégasques en termes de sécurité numérique. En effet, l'interface a été réalisée par une société française, Ucopia, qui présente l'avantage d'être certifiée par l'Anssi, l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information. C'est elle qui a fourni le système d'identification des utilisateurs du service Monaco WiFi. Ce qui devrait en garantir la sécurité.

L'installation de ces bornes aura coûté plusieurs centaines de milliers d'euros, sans compter les travaux de génie civil pour installer la fibre optique un peu partout dans Monaco.

Dernière précision utile, l'application « Monaco Welcome » propose un service de géolocalisation de tous les hotspots. Autant dire qu'il devient difficile aujourd'hui de faire croire à votre employeur que vous ne pouvez pas recevoir ses mails ou ses appels WhatsApp en principauté de Monaco.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.