“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le voyage des enfants de Frankie sur l'île du bonheur

Mis à jour le 26/12/2018 à 12:17 Publié le 16/12/2018 à 12:16

Le voyage des enfants de Frankie sur l'île du bonheur

Où est Frankie ?

Où est Frankie ? Dernier appel ! Sinon, il va louper le vol. Nous partirons sans lui. » Sur la scène du Sporting, le commandant de bord et l'hôtesse exhortent le millier d'enfants à crier le prénom du célèbre clown coiffé du chapeau melon jaune. « Frankie, Frankie, Frankie ». La star du jour déboule alors au cœur de la salle des Étoiles, sous les acclamations de la jeune génération. Avant de céder la place aux nombreux artistes qui se sont déjà produits le matin même devant autant de visages époustouflés.

« En tout, pour le Noël de Frankie, nous accueillons 1 944 enfants malades, handicapés, défavorisés de toute la région. Ce spectacle a été possible grâce au gala caritatif de ce vendredi soir, la Kids Nite, et à la récolte de fonds, explique Jessica Sapia, secrétaire des Enfants de Frankie, association organisatrice. On est là pour montrer qu'il y a autre chose que la maladie, la situation de famille complexe ou la maltraitance Pour divertir, pour donner du bonheur. »

Numéros de cabrioles

Pari semble-t-il réussi à en voir les mirettes émerveillées. Dès les premiers instants du show, une chorale italienne entonne les classiques, que dis-je les incontournables, de Noël : We wish you a merry Christmas ou encore Jingle Bell Rock. Puis, dans un autre registre, Max Cinnamon, plus jeune participant du concours Destination Eurovision 2018, a pris le micro pour faire vibrer son plus bel organe. Juste avant, trois danseurs en herbe avaient chauffé la scène avec des pas endiablés. Autres numéros incontournables : le duo de magiciens aussi burlesque que captivant ou encore celui d'acrobates, tutoyant les étoiles de la salle. Laquelle n'a jamais aussi bien porté son nom qu'hier. Les Kids, comme on les surnomme, ont multiplié les cabrioles à plusieurs mètres de hauteur. De quoi donner le tournis. Heureusement, le numéro de dressage de chiens par Paolo Folco a permis de retrouver ses esprits. Avant le final tant attendu : la venue de Frankie aux côtés d'un autre personnage attendu comme le messie par l'auditoire : le Père Noël. Forcément pas venu les mains vides. Une montagne de cadeaux pour ces enfants au parcours de vie pas toujours rose.


La suite du direct