Rubriques




Se connecter à

Le Var est-il vraiment le mauvais élève de la chasse au grand gibier?

Mardi soir, 150 chasseurs du secteur du massif des Maures et du Golfe de Saint-Tropez étaient conviés à une réunion dans la salle de Bormisport. A l'ordre du jour: la sécurité.

b. k. Publié le 03/08/2018 à 17:11, mis à jour le 03/08/2018 à 17:11
Illustration. Photo M.L.

Le directeur de la fédération départementale a présenté le bilan national, qui montre une diminution du nombre des accidents et des morts depuis le renforcement de la politique de sécurité.

Et dans ce rapport, le Var fait figure de mauvais élève: cette année, on y dénombre trois décès liés à la chasse au grand gibier, dont deux en battue organisée et un en chasse d’affût.

Rappel des règles de sécurité

Plus que jamais, il est donc impératif de rappeler les règles de sécurité.

 

"Ce que l’on constate aujourd’hui au niveau du conseil d’administration de la fédération, c’est que, depuis 2002, lorsque nous organisons des réunions de sécurité, on arrive toujours à atteindre les mêmes personnes: le président le ou les chefs de battue le ou les chefs de ligne", a expliqué Bruno Giaminardi.

Le responsable a regretté un manque d'information auprès des "quelque 8000 chasseurs qui sont inscrits sur les carnets de battue".

"Il faut donc qu’on change de stratégie pour essayer de les atteindre et faire une formation vis-à-vis de ces gens-là, explique-t-il. Au niveau national, il est prévu que chaque chasseur détenteur du permis devra tous les dix ans repasser une formation."

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.