“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le trophée Femmes Leaders Mondiales pour Anne Eastwood

Mis à jour le 09/03/2020 à 11:21 Publié le 09/03/2020 à 11:21
Chantal Ravera a remis le trophée à Anne Eastwood.

Chantal Ravera a remis le trophée à Anne Eastwood. Alberto Colman

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le trophée Femmes Leaders Mondiales pour Anne Eastwood

Je suis particulièrement heureuse que le “Trophée Femmes Leaders Mondiales Monaco 2020” me soit décerné, en qualité de femme, par une association qui s’est donné pour objectif de défendre la position de la femme dans notre société et qui agit avec dynamisme, au travers de multiples initiatives chaque année, pour promouvoir l’égalité et l’inscrire concrètement dans nos comportements.

Je suis particulièrement heureuse que le “Trophée Femmes Leaders Mondiales Monaco 2020” me soit décerné, en qualité de femme, par une association qui s’est donné pour objectif de défendre la position de la femme dans notre société et qui agit avec dynamisme, au travers de multiples initiatives chaque année, pour promouvoir l’égalité et l’inscrire concrètement dans nos comportements. »

Jeudi, Anne Eastwood, Haut-commissaire à la protection des droits, des libertés et à la médiation, a reçu un trophée, créé par la sculptrice Beli, des mains de Chantal Ravera, présidente de l’association Femmes Leaders Mondiales Monaco.

Un hommage qui est comme une évidence aux yeux de toutes et de tous. Et pourtant, Anne Eastwood l’avoue : « Ce Trophée est, pour ne rien vous cacher, le premier que je reçois et à ce titre, vous n’aurez pas de mal à imaginer combien il compte pour moi. » L’association conduite par Chantal Ravera a donc été bien inspirée d’honorer la personnalité et le travail d’une Monégasque au parcours et à l’expérience exceptionnels. Et qui œuvre de surcroît avec perspicacité et discrétion.

« Défendre la cause des femmes est bien entendu, pour moi aussi, une priorité, poursuit Anne Eastwood. Car malgré toutes les avancées obtenues depuis le siècle dernier par les femmes, la route est encore longue pour que nous parvenions à mettre en place les conditions d’une égalité réelle avec les hommes. La création récente à Monaco du Comité pour la promotion et la protection des droits des femmes et les débats - parfois vifs mais toujours constructifs - que nous avons en son sein en témoignent. Mettre le rôle des femmes en valeur, dans tous les domaines où elles s’illustrent, et particulièrement dans la sphère professionnelle, c’est donner à voir ce qu’elles savent faire comme les hommes, ce que parfois aussi elles réussissent à faire mieux que les hommes, et le donner à voir avant tout aux femmes. C’est important car beaucoup d’entre nous souffrent encore en silence de ce que Pierre Bourdieu qualifie de “syndrome du corset invisible” : celui qui nous fait douter de notre valeur et de nos compétences, celui qui nous amène souvent à nous sous-estimer ou à nous autocensurer au travail, celui qui nous conduit à assumer plus spontanément des responsabilités dans l’espace domestique, où on attend toujours des femmes qu’elles s’investissent au premier chef, plutôt que dans l’espace public. Lutter contre ces préjugés en montrant une autre réalité, au travers de l’exemple de femmes plus spécialement visibles dans notre petite communauté du fait de leurs fonctions ou de leurs réalisations, c’est aider à changer le regard que les femmes portent sur elles-mêmes et à faire évoluer globalement les consciences et les mentalités. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.