“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le train, une solution pour échapper aux contrôles à Monaco?

Mis à jour le 24/02/2021 à 10:38 Publié le 24/02/2021 à 10:30
Parmi ces personnes, certaines ne sont ni résidents monégasques, ni des Alpes-Maritimes ou du Var.	
(Photo Jean-François Ottonello)

Parmi ces personnes, certaines ne sont ni résidents monégasques, ni des Alpes-Maritimes ou du Var. (Photo Jean-François Ottonello) Photo Jean-François Ottonello

Monaco-matin, source d'infos de qualité

Le train, une solution pour échapper aux contrôles à Monaco?

Des Français se rendent à Monaco par la voie ferrée. Les contrôles existent mais sont plus complexes, notamment aux heures de pointe.

Le train régional, au départ de Cannes et à destination de Vintimille, est à quelques encablures de la gare Monaco-Monte-Carlo. Il est à peine 10 heures, lundi, quand un père de famille, venu de Paris et en vacances dans les Alpes-Maritimes, questionne avec appréhension: "Savez-vous s’il y a beaucoup de contrôles en Principauté ?" Accompagné de son épouse et de ses deux filles, ils sont venus "profiter du beau temps et des terrasses monégasques".

À l’heure où les contrôles aux frontières se renforcent, interdisant le passage à tous les véhicules, hors Alpes-Maritimes et Var, de nombreux Français tentent donc de rejoindre le Rocher par le train.

"Aucun contrôle, même au restaurant"

Yohann, 29 ans, s’est lui aussi laissé tenté par "l’expérience". "Je me suis rendu dans le sud pour suivre le Tour des Alpes-Maritimes et du Var, raconte ce passionné de cyclisme. Avant de repartir à Paris, j’ai voulu découvrir Monaco, je n’étais jamais venu. J’ai même pu profiter de manger au restaurant, le premier depuis un long moment. Le serveur m’a juste demandé si je connaissais le protocole, mais c’est tout! Je n’ai eu à justifier de rien."

Le passeport miracle pour y parvenir: un simple billet de TER au départ de Nice. "l’arrivée, aucun contrôle, précise-t-il. J’avais de toute manière une botte secrète, mais je ne peux pas la dévoiler."

Il faut dire que ce sont en moyenne 60.000 personnes qui empruntent des trains régionaux de la ligne du littoral en une seule journée.

"Difficile dans ces conditions de filtrer, note Armand, pharmacien à Monaco, résidant dans les Alpes-Maritimes. On voit bien qu’il y a un afflux de touristes dans le territoire. Maintenant qu’ils ont compris qu’en voiture ils se feraient recaler, ils tentent le train. On ne peut pas contrôler aux heures de pointe une centaine de personnes, dont la plupart viennent travailler comme chaque matin."

A Monaco, la culture n’est pas à l’arrêt

Si la Principauté est une destination aussi prisée, c’est également parce que la culture n’est pas à l’arrêt. Musées, spectacles, activités en plein air à découvrir en famille font de Monaco un microcosme où chacun veut trouver une place.

"Nous sommes descendus à Nice depuis Arles, raconte Anne-Marie, ambulancière, accompagnée de ses deux garçons et sa fille aînée. Leur grand-mère est en Ehpad et a bénéficié d’une autorisation de sortie de quelques jours. Avant de rentrer, comme les enfants sont en vacances, et que tout est fermé à Arles, on a décidé de venir à Monaco pour découvrir le Musée océanographique. Cela permet aux enfants de s’évader un peu."

En effet, aux frontières, les Français peuvent être contrôlés, mais pas dans les musées où seul le billet d’entrée est demandé. Ils repartiront à Nice avant le couvre-feu comme ils sont venus, en train.

Et ce n’est qu’un début, car certains ont déjà prévu de venir dans les musées notamment, dont les couloirs sont plutôt bien fréquentés ces derniers temps.

"J’habite à Avignon avec ma fille Cléo qui est au lycée, témoigne Valérie. Nous sommes en vacances chez ma cousine, qui réside dans les Alpes-Maritimes. C’est elle qui m’a parlé de tous ces lieux culturels ouverts." Sa voiture étant immatriculée 84, elle et sa fille embarqueront à bord d’un TER.

"Le bouche-à-oreille a bien fonctionné, rigole Imed, posté devant la gare. J’espère juste que les gens ont conscience des risques qu’ils prennent."

 

Peut-on contrôler tout le monde?

Alors même que les heures de pointe sont un véritable casse-tête par exemple, est-il possible de contrôler tout le monde?

Les mesures gouvernementales, notamment dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie en Principauté, "donnent lieu à des contrôles spécifiques, à l’instar de ce qui est pratiqué aux frontières terrestres. Ainsi, un contrôle des voyageurs descendant des trains est effectué de manière aléatoire, afin de s’assurer de leur provenance (limite territoriale des Alpes-Maritimes et du Var). Les personnes contrôlées ne respectant pas les conditions sanitaires d’entrée à Monaco, sont invitées à quitter la Principauté sur-le-champ et à retourner sur le territoire. Français."

le chiffre

60.000. "Comme le nombre de passagers quotidiens en moyenne qui partagent la ligne littorale, informe le service communication de la SNCF. Ce qui en fait le secteur le plus emprunté de la région."

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.