Rubriques




Se connecter à

Le sport se fête ensemble à Cap-d'Ail

Cap-d'Ail est une ville sportive et les enfants de l'école profitent, outre les cours de sport traditionnels, d'autres initiatives où l'effort physique est à l'honneur.

Publié le 06/06/2018 à 05:23, mis à jour le 06/06/2018 à 05:23
Comme chez Jacques Martin, tout le monde est ressorti gagnant de ces journées interscolaires.
Comme chez Jacques Martin, tout le monde est ressorti gagnant de ces journées interscolaires. O.V.M.

Cap-d'Ail est une ville sportive et les enfants de l'école profitent, outre les cours de sport traditionnels, d'autres initiatives où l'effort physique est à l'honneur. Ainsi, les écoliers d'André-Malraux ont participé à une grande première : les Journées interscolaires. Les enfants du CE1 au CM2 se sont retrouvés au stade et sur la plage de Cap-d'Ail, non pas pour une rencontre avec une autre école mais pour une rencontre multisportive entre écoliers cap d'aillois. Le but étant de travailler sur la solidarité, les classes ont été mélangées et ont pu pratiquer l'Ultimate, la pétanque (oui, c'est un sport), le badminton ou le kayak avec le Cercle nautique de Cap-d'Ail (CNCA).

Les élèves ont même participé à un raid aquatique dans une eau oscillant entre 19 et 20°.

 

Aucun classement, tous gagnants

Ces journées, venues en complément des cours de sport dispensés tout au long de l'année ont pu donner aux enfants un point de vue sur d'autres sports, les sortant un peu des classiques comme le foot ou la danse et leur apprenant l'importance du travail d'équipe. Évidemment, ces journées ayant lieu dans le cadre de l'école, les règles de l'Éducation nationale avaient cours et aucun classement n'a été établi. Une situation à laquelle les enfants ont bien naturellement remédié, se donnant entre eux les noms des vainqueurs. Mais tout de même, chacun est ressorti gagnant d'une expérience sportive nouvelle et en groupe. O.V.M.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.