Rubriques




Se connecter à

Le sport en fête pour la 4e année à Cap-d'Ail

Cap-d'Ail a fêté, pour la quatrième année consécutive, le sport et les activités sportives, samedi. Tous les clubs et associations de la ville s'étaient donné rendez-vous autour de la plage Marquet et du service des sports, qui organisait l'événement, afin de tenir vitrine de leurs activités.

O.V.M. Publié le 12/09/2016 à 05:07, mis à jour le 12/09/2016 à 05:07

Si certains comme le Ski Club ne disposaient que d'un stand (difficile de reconstituer une pente enneigée par 31° à l'ombre), d'autres proposaient de s'essayer à l'escalade, au VTT, au foot, au tennis…

Paddle, défis, arts martiaux…

Malgré la chaleur, les sportifs, curieux ou confirmés sont passés nombreux tout au long de l'après-midi sur les stands, que ce soit pour tester le paddle-board du CNCA, s'essayer aux arts martiaux… Un grand jeu « Défis sportifs » a même été proposé, chaque test d'activité sportive offrant le droit de participer à un tirage au sort permettant de gagner 3 mois d'abonnement à « World Class Fitness ».

 

La quatrième édition a confirmé le succès des trois années précédentes et offert un panorama complet des activités sportives proposées à Cap-d'Ail, tout en tissant du lien entre les associations, les clubs et le service des sports de la ville.

À la fin de cette journée, chaque association a décerné à l'un de ses membres ou de ses bénévoles le trophée de son « Sportif de l'Année », ainsi que celui du « Sportif Cap-d'Aillois de l'Année ».

Et c'est Aurélia Kobor de l'association « Cap-d'Ail Macadam » qui a remporté le trophée 2 016 grâce à un palmarès impressionnant de victoires en courses, trails et ultra-trails.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.