“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Le souvenir de Monaco au fin fond de l'Italie

Mis à jour le 18/05/2018 à 05:05 Publié le 18/05/2018 à 05:05
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le souvenir de Monaco au fin fond de l'Italie

En visite à Naples, le souverain a été fait docteur honoris causa à l'université. Il s'est ensuite rendu à Campagna, ancien marquisat des seigneurs de Monaco au XVIIe siècle

Poursuivant son déplacement en Italie, le souverain, mercredi, s'est rendu à Naples. À la Villa Doria d'Angri, annexe de l'Université de la ville, il a reçu les insignes de docteur honoris causa en sciences et techniques de la navigation. Une distinction saluant ses actions pour la biodiversité, le développement durable et la lutte contre le réchauffement climatique.

« Je suis particulièrement fier de recevoir cette distinction dans cette institution qui fait des problématiques environnementales, et en particulier maritimes, des enjeux à part entière. Former les jeunes générations aux questions maritimes, les sensibiliser aux périls qui menacent nos mers et aux manières d'y faire face : ces tâches sont essentielles à notre avenir à tous. À Naples comme à Monaco, nous avons le privilège de mesurer cela très concrètement, à travers le spectacle quotidien de la Méditerranée, dont nous savons à quel point elle est précieuse, à quel point elle est fragile », a souligné le souverain dans son discours de remerciement, à la tribune, devant les étudiants de l'université.

Ancien fief

Dans l'après-midi, la délégation a pris la route vers Campagna, au sud-est de Naples, fief de la Maison Grimaldi de 1532 à 1641. À cette époque, pour consolider l'alliance des Grimaldi sous la protection de l'Espagne des Habsbourg, l'empereur Charles Quint accordait le marquisat de Campagna aux seigneurs de Monaco. Ce titre de marquis de Campagna fut d'ailleurs porté par l'héritier du trône monégasque, avant celui de marquis des Baux. En 1641, le fief de Campagna est retiré aux Grimaldi, car les princes de Monaco rompent avec l'Espagne et se placent sous la protection de la France.

Durant l'administration des Grimaldi, Campagna est devenu un centre économique et culturel important. Cette période est considérée comme le siècle d'or de la ville. De nombreux édifices religieux et civils sont construits et les premières académies littéraires font leur apparition. Un patrimoine que le souverain a pu appréhender au cours de sa visite de la ville, guidé par le maire, Roberto Monaco. Ça ne s'invente pas !

109 ans d'histoire commune

« Notre histoire commune n'a duré que cent neuf ans. De ce passé, il reste aujourd'hui dans votre ville des signes particuliers de l'intérêt des princes pour les équipements publics. Lors de mon parcours dans les rues, j'ai ainsi été très heureux de découvrir plusieurs fontaines datant de l'époque de l'administration de mes aïeux. L'accueil chaleureux que j'ai reçu de la population, qui me touche beaucoup, montre que le souvenir d'une centaine d'années de vie commune, il y a quatre siècles, reste vif. Je forme le vœu que la mémoire de cette enclave monégasque en Campanie soit aussi entretenue du côté de Monaco », a déclaré le prince Albert II devant la population. Avant de dévoiler, le panneau signalétique du réseau des « Sites historiques Grimaldi de Monaco », association à laquelle a adhéré la commune de Campagna, comme d'ailleurs les villes de Bardi et Compiano, dans la région de Parme, visitées mardi par le prince.

À Naples, le prince a reçu un diplôme honoris causa de l'université pour son engagement dans la lutte contre les changements climatiques.
Bain de foule dans les rues de Campagna, commune qui rejoint l'association des sites historiques des Grimaldi de Monaco.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.