“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le souvenir de la Grande Guerre rallumé

Mis à jour le 12/11/2019 à 10:14 Publié le 12/11/2019 à 10:14
Les personnalités se sont retrouvées hier en fin de matinée à la Maison de France, après un passage au monument du roi Albert-Ier puis au monument aux Morts.

Les personnalités se sont retrouvées hier en fin de matinée à la Maison de France, après un passage au monument du roi Albert-Ier puis au monument aux Morts. Michael Alesi /Dir. Com. et Mairie de Monaco

Le souvenir de la Grande Guerre rallumé

À l’occasion de la commémoration de l’Armistice de la Première Guerre mondiale, plusieurs hommages ont été rendus, hier matin, du monument aux Morts à la Maison de France

C’est un devoir de mémoire répété chaque 11 novembre. Hier matin, pour commémorer l’Armistice de la Première Guerre mondiale, les personnalités de la Principauté se sont recueillies au monument du roi Albert-Ier, puis au monument aux Morts. Et jusqu’à la Maison de France, où le président de la Fédération des groupements français de Monaco, Georges Mas, a rappelé qu’une loi de 1922 avait institué le 11 novembre comme jour férié pour se souvenir des ravages de la Grande Guerre, qui a causé 20 millions de morts, dont 1,4 million en France.

« Pas un village, pas une famille n’a été épargnée par le deuil et la douleur. » Et la Principauté aussi a payé son tribut. Sur les 80 carabiniers du Prince mobilisés, neuf ont perdu la vie. Et parmi les volontaires engagés : 98 employés de la SBM, 33 Italiens, 9 Belges et 14 élèves du lycée Albert-Ier ne sont jamais revenus des combats. « L’histoire nous dit combien la paix est fragile », a ajouté le président de la Fédération, louant l’intérêt de faire perdurer cette journée du souvenir.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.