“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Le Sivom de Villefranche milite pour favoriser l'emploi à Monaco

Mis à jour le 14/06/2018 à 05:19 Publié le 14/06/2018 à 05:19
Le maire de La Turbie, Jean-Jacques Raffaele, accueillait la réunion aux côtés de Roger Roux, président du Sivom.

Le maire de La Turbie, Jean-Jacques Raffaele, accueillait la réunion aux côtés de Roger Roux, président du Sivom. M.-E.C.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le Sivom de Villefranche milite pour favoriser l'emploi à Monaco

Les représentants du Sivom de Villefranche et le Service de l'emploi de la Principauté se sont réunis dernièrement à La Turbie pour dresser le bilan 2017 de leur partenariat.

Les représentants du Sivom de Villefranche et le Service de l'emploi de la Principauté se sont réunis dernièrement à La Turbie pour dresser le bilan 2017 de leur partenariat. Ce dernier vise à permettre aux résidents des communes limitrophes - Cap-d'Ail, La Turbie, Beausoleil et Roquebrune-Cap-Martin - d'accéder aux offres d'emploi de la Principauté.

Le bureau d'information jeunesse (BIJ) est chargé de sélectionner et transmettre chaque mois les CV des personnes résidant sur les communes limitrophes. Après avoir vérifié l'employabilité des candidats au regard du droit monégasque, le Service de l'emploi peut alors émettre une proposition : de l'inscription au service à l'offre d'emploi.

60 embauches en 2017

Présenté par Sophie Vincent, direction de l'Emploi de la Principauté, le bilan 2017 s'annonce stable, avec 159 CV étudiés (contre 160 en 2016) et 60 embauches - soit un taux de réussite de 38 %, identique à 2016.

Sur les 60 contrats signés en 2016, 80 % étaient répartis à parts égales entre CDD et intérim. En 2017, l'intérim ne représente plus que 35 % et les CDD 32 %. Ces baisses bénéficient surtout aux extras : avec 23 % des embauches, ils sont en hausse de +13 % par rapport à 2016, conséquence de la reprise d'activité du secteur de l'hôtellerie-restauration après l'année 2016 pénalisée par l'attentat de Nice.

Les deux tiers des 159 candidatures proviennent de Cap-d'Ail, 18 % de Beausoleil et seulement 5 % de La Turbie, contre 14 % en 2016. « Ce chiffre nous a fait craindre au premier abord une désaffection des Turbiasques, raconte Valérie Busillet (Sivom). Finalement, il s'est révélé cohérent avec le bilan annuel du BIJ et les statistiques de Pôle emploi, qui a enregistré en 2017 une baisse du nombre des demandeurs d'emploi turbiasques : 220 contre 248 en 2016. »

Depuis 2015, le partenariat initial s'est enrichi de nouveaux axes de travail qui visent d'une part le télétravail et, d'autre part, depuis 2017, à recueillir les candidatures de personnes qualifiées pour les secteurs en tension sur le territoire monégasque : construction, hôtellerie - cuisine, métiers liés à la santé et aux services d'aide à la personne, banque et nouvelles technologies.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.