“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Le Rocher du Coeur exauce les rêves de princesse d'enfants malades

Mis à jour le 10/12/2018 à 05:07 Publié le 10/12/2018 à 05:07
Malades ou défavorisées, huit petites filles étaient les princesses d'un soir,  dernièrement à l'Hôtel Hermitage.

Malades ou défavorisées, huit petites filles étaient les princesses d'un soir, dernièrement à l'Hôtel Hermitage. Michael Alesi

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Le Rocher du Coeur exauce les rêves de princesse d'enfants malades

Grâce à l'association Le Rocher du Cœur, huit jeunes filles âgées de 4 à 8 ans, originaires de la région PACA et actuellement soignées à l'hôpital Larchet à Nice, viennent de vivre une soirée « Princesses » à l'hôtel Hermitage.

Grâce à l'association Le Rocher du Cœur, huit jeunes filles âgées de 4 à 8 ans, originaires de la région PACA et actuellement soignées à l'hôpital Larchet à Nice, viennent de vivre une soirée « Princesses » à l'hôtel Hermitage.

Accueillies avec leurs parents et du personnel médical spécialisé à la caserne du boulevard de Belgique, les huit petites filles ont vécu une soirée inoubliable.

Créée en 2013 par deux Carabiniers du prince Albert II, Bernard Boucher et Laurent

Bouin, l'association Le Rocher du Cœur s'efforce de répondre aux appels de détresse des enfants défavorisés ou malades pour leur faire oublier leur souffrance et leur apporter des moments d'évasion et de rêve.

Une partie des fonds nécessaires à l'organisation de la soirée « Princesses » provient du Défi des Barj's Race, une traversée à la rame entre l'Île Rousse et la Principauté, dont la dernière a eu lieu le 17 juin.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.