“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

"Le résultat est à la hauteur de nos attentes". La mairie de Monaco baptise sa nouvelle cour d’honneur

Mis à jour le 25/06/2020 à 18:51 Publié le 24/06/2020 à 17:54
Au cœur de la place, trône toujours un olivier.

Au cœur de la place, trône toujours un olivier. Photo Dylan Meiffret

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

"Le résultat est à la hauteur de nos attentes". La mairie de Monaco baptise sa nouvelle cour d’honneur

Le prince Albert II et le maire Georges Marsan ont inauguré les lieux, mercredi midi, marquant la fin d’un vaste chantier d’embellissement du bâtiment communal de Monaco-Ville.

"Cette cour a retrouvé son éclat, le résultat est à la hauteur de nos attentes", s’est félicité mercredi Georges Marsan, en accueillant ses convives dans la cour d’honneur de la mairie entièrement rénovée… et coiffée de nombreux parasols pour tenter d’estomper la vague de chaleur ressentie à la mi-journée sur la Principauté.

La canicule n’aura pas empêché le prince Albert II de dévoiler une plaque pour se souvenir de ce jour d’inauguration.
Une inauguration qui marque la fin d’un vaste chantier au sein du bâtiment central de la mairie à Monaco-Ville, avec notamment, en 2019, la réfection complète du hall d’accueil.

À l’automne dernier, les équipes avaient entamé le dernier chapitre : la réfection de la cour d’honneur, pour finir presque dans les temps – malgré les contraintes du confinement.

Les travaux ont permis notamment de sécuriser les lieux avec la mise en place d’un portail électrique coté avenue Saint-Martin et un système de vidéosurveillance.

Autre équipement, des bornes électriques permettent également désormais de recharger les véhicules électriques de la commune.

Un nouvel olivier au cœur de la cour

Au sol, un nouveau revêtement de pierre claire a remplacé l’ancien pavage. Et au cœur de la place, trône toujours un olivier. Une tradition presque séculaire a rappelé le maire dans son discours.

"Le premier olivier a été planté ici même en 1932 par le Comité des traditions locales, dont le président avait déclaré à l’époque vouloir, par ce geste, symboliser au cœur même de notre cité le travail de nos ancêtres dont la culture de ces arbres constituait la principale ressource".

L’olivier qui trône aujourd’hui au cœur de la cour d’honneur est un transfuge du quartier. Il avait commencé sa vie sur l’ancien parcours Vita, au Jardin exotique, supprimé par le projet immobilier L’Engelin.

Le voilà replanté sur le Rocher pour une deuxième jeunesse plus paisible. Même s’il devra répondre aux sollicitations des jeunes mariés qui, tradition oblige, après s’être unis en mairie, viennent d’ordinaire dans la cour d’honneur, se faire photographier.

Des prix pour les élèves de langue monégasque, même sans concours

Privés d’examen par la Covid-19, les lycéens qui étudient la langue monégasque n’auront pas pu cette année présenter leurs acquis au traditionnel concours de la langue monégasque.

Pour autant, la mairie, qui organise depuis 1981 la cérémonie récompensant les lauréats, a souhaité, mercredi, organiser une remise de prix symbolique pour mettre à l’honneur les douze élèves de Terminale qui ont achevé cette année leur cursus en langue monégasque.

Douze élèves de Terminale ont été récompensés.
Douze élèves de Terminale ont été récompensés. Photo Dylan Meiffret

Une option dans le programme scolaire qu’ils auront donc étudié pendant dix ans. Des courageux, car les chiffres montrent qu’ils sont peu nombreux. En CE2, à l’âge ou démarrent les cours de monégasque, ils sont généralement 350 à les suivre. Et n’en reste qu’une dizaine en Terminale.

"Je vous remercie car vous avez eu la motivation et le goût de poursuivre cet apprentissage, c’est une preuve de votre attachement à notre culture", a souligné Georges Marsan, en accueillant mercredi midi les élèves dans la cour d’honneur.

Des félicitations reprises par l’adjointe au maire, Karyn Ardisson Salopek, coordinatrice pour la langue monégasque et professeur.

"Vous êtes les derniers qui auraient pu présenter cette épreuve orale", a-t-elle indiqué, la reforme à venir du baccalauréat transformant à l’avenir les épreuves de langue régionale.

Très émue, l’élue a souhaité un bel avenir à ses élèves au moment de cette fin d’année scolaire. Et tous ont eu droit chacun à une série de cadeaux remis par le souverain et par les membres de la mairie.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.