Rubriques




Se connecter à

Le Renseignement financier se dote d’un logiciel performant

Le Service d’information et de contrôle sur les circuits financiers (Siccfin) procède actuellement au renforcement de la sécurité de son système informatique qui a pour corollaire l’accroissement de ses capacités d’analyse.

Publié le 16/02/2019 à 10:20, mis à jour le 16/02/2019 à 10:20
Dir. Com.

Le Service d’information et de contrôle sur les circuits financiers (Siccfin) procède actuellement au renforcement de la sécurité de son système informatique qui a pour corollaire l’accroissement de ses capacités d’analyse. L’enjeu est de permettre aux professionnels de la place, à terme, de lui adresser leurs déclarations de soupçon par voie électronique.

Dans le cadre de ce projet, la cellule de Renseignement financier monégasque a choisi de retenir et de mettre en œuvre le logiciel d’aide à l’analyse stratégique et opérationnelle, goAML, conçu et développé par le Dr Alain Nkoyock, chef de projet à l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (UNODC).

 

Le renforcement du système informatique du Siccfin et l’installation du goAML constituent un projet structurant pour ce service sur lesquels ses agents s’impliquent depuis de nombreux mois déjà. À cette fin, en 2018, une délégation monégasque s’était rendue en voyage d’étude au Liechtenstein puis au Luxembourg, pays qui utilisent déjà le goAML.

Plus récemment, du 15 au 17 janvier derniers, le directeur du Siccfin, Philippe Boisbouvier, accompagné de Jenny Perrot, s’est rendu au siège de l’UNODC à Vienne (Autriche) afin de rencontrer le créateur et développeur du logiciel et son équipe et ainsi prendre connaissance des plus récents développements dont il a été doté et préparer la prochaine venue des formateurs de cet organisme à Monaco.

Début février, l’ensemble des agents du SICCFIN devait ensuite être formé pendant une semaine complète à l’utilisation de cet outil et à la compréhension de ses multiples fonctionnalités.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.