“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le "Prix du Prince 2017 pour la Philanthropie innovante" décerné à Peggy Dulany

Mis à jour le 17/01/2017 à 05:06 Publié le 17/01/2017 à 05:06
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le "Prix du Prince 2017 pour la Philanthropie innovante" décerné à Peggy Dulany

Elle travaille sur les problèmes de pauvreté et d'inégalité. Le prince Albert II a décerné le « Prix du Prince 2017 pour la Philanthropie innovante » à Peggy Dulany, la présidente de l'institut « Synergos », hier.

 Prix dont l'objectif est de « récompenser des projets et initiatives à l'origine d'activités novatrices dans le domaine de la philanthropie, d'identifier les personnes et organisations qui représenteront une source d'inspiration pour le reste du monde. »

« Combattre la pauvreté »

Pour l'institut « Synergos », la démarche mise en avant est de faciliter les rapports « entre les groupes populaires et les administrations, chefs d'entreprise et organisations qui ne se croisent jamais en dehors de ce cadre, afin qu'ils puissent entamer des relations sur le long terme et trouver de nouveaux moyens de combattre la pauvreté ».

Un exemple parmi beaucoup d'autres : en Éthiopie, il s'agit de combattre la pauvreté en aidant le gouvernement à améliorer le quotidien des petits producteurs agricoles et de leurs familles.

À la clé, plusieurs vertus : renforcer la sécurité alimentaire, augmenter les revenus, stimuler l'économie du pays…

Le prix décerné hier permet de gagner en visibilité, souligne Peggy Dulany. Et de promouvoir « l'approche collaborative » que met en pratique l'institut « Synergos ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.