“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le prince de Bourbon au bout du suspense

Mis à jour le 17/10/2019 à 10:13 Publié le 17/10/2019 à 10:13
La classe Smeralda 888 : une régate à la fois conviviale et élégante.

La classe Smeralda 888 : une régate à la fois conviviale et élégante. Mesi

Le prince de Bourbon au bout du suspense

Les gentlemen ont toujours la cote, et l’élégance est de mise au sein de la classe des Smeralda 888.

Les gentlemen ont toujours la cote, et l’élégance est de mise au sein de la classe des Smeralda 888. Ce voilier a pour particularité de pouvoir être dirigé par cinq équipiers et d’imposer que le barreur soit obligatoirement le propriétaire. C’est une flotte compacte et homogène de dix unités qui était réunie dans la baie de Monaco, pour cette dernière régate de la saison qui a offert de belles conditions, dans un vent à dominante Est entre 4 et 15 nœuds.

L’édition 2019 a été particulièrement disputée entre quatre armateurs : Charles de Bourbon des Deux-Siciles (Vamor Mi Amor), Timofey Sokhotin (Beda), Francesco Vauban (Botta Dritta) et enfin Vincenzo et Achille Onorato (Mascalzone Latino) ayant chacun remporté une étape cette année.

Charles de Bourbon-Siciles, président de la classe et détenteur du championnat 2018, s’impose avec quatre victoires sur les six manches disputées (1).

« Liens d’amitié »

« C’est pour nous une très grande satisfaction de remporter ce sixième titre depuis la création de ce championnat il y a 13 ans. Je saisis l’occasion pour remercier tout mon équipage et notamment Frédéric Bourguet-Maurice et Nicolas Berthelot qui sont présents à mes côtés depuis le début de cette formidable aventure en Smeralda 888. Ce fut un très beau championnat, avec un niveau qui ne cesse de progresser. Au-delà du résultat purement sportif, je tiens à saluer l’esprit convivial qui règne au sein de la classe. Au fil des ans, nous avons pu tisser des liens d’amitié avec les armateurs et leur équipage. C’est précisément cet esprit qui, selon moi, fait la différence avec les autres classes monotypes », commente le prince Charles de Bourbon-Siciles, membre du comité directeur du Yacht-club de Monaco.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.