Rubriques




Se connecter à

Le prince Albert-II de Monaco à l'hommage aux victimes de la tempête Alex à Breil-sur-Roya

Durement touché par la tempête, le village de la Roya rendait hommage, ce dimanche, aux victimes et aux sinistrés. En présence remarquée et appréciée du prince Albert II de Monaco.

Alice Rousselot Publié le 03/10/2021 à 17:30, mis à jour le 04/10/2021 à 08:27
Le prince Albert-II de Monaco jette une rose blanche dans le lac récemment remis en eau Photo Jean-François Ottonello

Une gerbe de fleurs déposée délicatement, des roses blanches jetées dans le lac tout juste remis en eau - sur la mélodie de "I follow rivers", rendue déchirante une fois dépouillée de ses paroles et de son rythme - seront sûrement les images fortes que l’on retiendra de la commémoration organisée ce dimanche à Breil. Un an après la tempête Alex. En hommage aux victimes de cette catastrophe sans précédent, et plus précisément aux trois Breillois qui ont péri dans la fureur des eaux. De nombreux élus étaient présents pour l’occasion, même si tous les regards étaient tournés vers le prince Albert II de Monaco - dont le soutien à la vallée de la Roya a été aussi réel que sincère.

Les jeunes Breillois associés

Après une messe accompagnée par la chorale de L’Escarène, politiques et habitants ont assisté à l’inauguration de la Maison du souvenir, conçue par un artiste niçois à partir des matériaux charriés par la tempête, au dévoilement d’une plaque sur la façade de la mairie rappelant le nom des trois victimes, puis à l’interprétation du morceau "Nos vallées" par une chorale de collégiens, à la lecture par deux jeunes Breilloises d’un poème de circonstance, avant un "Hymne à l’Amour" chanté par Anne Carrere. Sur le pont Charabot, récemment remis en service, les organisateurs s’étaient appliqués à faire figurer des représentants de toutes les forces intervenues après la tempête. Gendarmes, militaires, pompiers, réserve communale de sécurité civile, protection civile, associations de bénévoles…

Elus, ainsi que proches et familles des victimes ont été invités à jeter une rose blanche dans le lac remis en eau. Photo Jean-François Ottonello.

"Commémorer, c’est se souvenir. Il faut pouvoir en parler, faire le deuil", assure le président du Département, Charles-Ange Ginésy. Prêtant serment : les équipes départementales et lui-même s’attacheront à "continuer à apporter la vie" dans la vallée de la Roya. "Ici, beaucoup de gens ont tout perdu, mais beaucoup leur ont tout donné", rappelle quant à elle la députée Alexandra Valetta Ardisson. Saluant le sang froid du maire le plus jeune des Alpes-Maritimes, qui démontra qu’il était capable de gérer sa commune dans la pire des périodes.

"Il n’y a pas une semaine sans que j’aie des échanges avec le Président de la République pour parler de la reconstruction. Mais aujourd’hui était le temps du souvenir et du recueillement", souligne de son côté le préfet, Bernard Gonzalez. Soucieux de voir l’esprit de fraternité perdurer.

"Nous voulons exprimer notre soutien sans faille et manifester aux bénévoles et aux entreprises notre reconnaissance et notre encouragement à continuer. Mon pays a été heureux d’apporter une aide humaine et matérielle. Soyez tous assurés que les Monégasques suivent admirativement les efforts que vous fournissez sans relâche, sur ces terres chères à notre cœur", assure enfin le prince.

 

En conclusion d’une matinée où le temps semblait s’être arrêté. Pour mieux reprendre sa course en avant, à la recherche d’une normalité retrouvée.

Elus, ainsi que proches et familles de victimes ont été invités à jeter une rose blanche dans le lac remis en eau. Photo Jean-François Ottonello.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.