“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le prince Albert-II au micro sur la scène du Cabaret Médical pour la bonne cause

Mis à jour le 04/12/2018 à 08:31 Publié le 04/12/2018 à 09:00
Un duo et une formidable surprise entre le prince Albert II et le professeur Nadir Saoudi, dimanche soir, sur la scène de la Salle des Étoiles.

Un duo et une formidable surprise entre le prince Albert II et le professeur Nadir Saoudi, dimanche soir, sur la scène de la Salle des Étoiles. Photo Claudia Albuquerque

Le prince Albert-II au micro sur la scène du Cabaret Médical pour la bonne cause

La soirée organisée par le dr Nadir Saoudi, dimanche, salle des Étoiles, a ébloui les spectateurs. Le souverain, invité d’honneur, a fait la surprise de chanter à la fin

Une unique date et un spectacle unique! Dimanche soir, la Salle des Étoiles a accueilli le Cabaret médical au profit de "Monaco Aide et Présence" (MAP), association présidée par Donatella Campioni.

Une grosse production avec soixante amateurs et professionnels sur la scène du Sporting dont… le prince Albert II. Invité du professeur Nadir Saoudi, chef de service de cardiologie du Centre Hospitalier Princesse Grace (CHPG) mais aussi artiste du spectacle, le Souverain a montré lui aussi un talent méconnu du grand public: le chant.

Tous deux, sur le devant de la scène, entourés de tous les artistes de la soirée, ont pris le micro pour un tour de chant mémorable avec "the Christmas song" suivi de "White Christmas".

Un joli moment dans l’ambiance de l’Avent pour clore cette soirée musicale peu banale, où médecins et infirmières du CHPG sont devenus interprètes le temps d’un soir.

Extraordinaire performance où les amateurs ont côtoyé les professionnels, dont le metteur en scène Stuart Barham, et la fanfare des carabiniers du prince.

Artistes petits en grands

Outre les artistes du spectacle qui ont su enchaîner les numéros et notamment des extraits de comédies musicales anglaises et américaines, il fut assez éblouissant de mesurer la virtuosité au piano du docteur Pascal Hebert qui a joué Scherzo Opus 39 de Chopin.

Avec humour, dans le souci du détail et en gardant une authenticité d’interprétation remarquable, le professeur Nadir Saoudi, en Elvis Presley, a fait battre nos cœurs au rythme du rock avec Jailhouse rock.

Et dans un florilège de saynettes hautes en couleurs, le Cabaret musical a notamment présenté des enfants de l’école internationale dans Mary Poppins, et un pas de deux classique tiré de Casse-Noisettes avec une élève de l’école de danse Rosella Hightower de Cannes.

Deux heures de grand spectacle et d’incroyables surprises animées par la fameuse Angela Rippon, journaliste et productrice anglaise.


La suite du direct