“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le prince Albert II au Japon ce mardi pour l’intronisation de l’empereur Naruhito

Mis à jour le 22/10/2019 à 08:49 Publié le 22/10/2019 à 08:44
Le prince Albert II est au Japon jusqu'à la fin du mois.

Le prince Albert II est au Japon jusqu'à la fin du mois. Photo archives Cyril Dodergny

Le prince Albert II au Japon ce mardi pour l’intronisation de l’empereur Naruhito

Le prince Albert II de Monaco assistera aux cérémonies officielles d’intronisation de l’empereur du Japon, ces mardi et mercredi à Tokyo. Le souverain rencontrera également le Premier ministre au cours de ce séjour qui s'étalera jusqu'à la fin du mois.

La cérémonie d’intronisation de l’empereur Naruhito se déroulait au Palais impérial ce mardi à 13h locales (6h à Monaco), en présence de chefs d’État, ambassadeurs et représentants de 183 pays et institutions internationales.

La procession en voiture du nouvel empereur – le fils de l’empereur Akihito qui a abdiqué le 30 avril dernier –, et de son épouse l’impératrice Masako, qui devait avoir lieu ce mardi, a été reportée en raison du violent typhon Hagibis qui a semé la mort et la désolation dans le pays.

Ce mardi soir, le prince Albert II fera partie des 200 invités du couple impérial, toujours au Palais, où il aura l’occasion de venir saluer l’empereur et l’impératrice du Japon. La France sera représentée par l’ancien président Nicolas Sarkozy.

À l’occasion de ce déplacement, ce mercredi, le Prince souverain rencontrera Shinzo Abe, le Premier ministre du Japon, pour évoquer les relations entre les deux pays et les sujets d’intérêt commun.

Le prince Albert II poursuivra sa visite au pays du soleil levant jusqu’à la fin du mois d’octobre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.