“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le prince Albert II a nettoyé les rues de Monaco

Mis à jour le 22/09/2019 à 16:05 Publié le 22/09/2019 à 15:59
Accompagné aussi bien par des officiels que par des collégiens de FANB et Charles III, le Prince Albert II samedi matin a fait la chasse aux déchets du quai Antoine-1er à la Rose des Vents.

Accompagné aussi bien par des officiels que par des collégiens de FANB et Charles III, le Prince Albert II samedi matin a fait la chasse aux déchets du quai Antoine-1er à la Rose des Vents. Photo Jean-François Ottonello

Le prince Albert II a nettoyé les rues de Monaco

Casquette, short et sac à dos… le prince Albert II était prêt samedi matin pour la rando. Une randonnée d’un genre particulier dans les rues de la Principauté, visant à traquer le moindre déchet abandonné sur la chaussée.

Dans le cadre du World Cleanup Day – journée mondiale du nettoyage, le souverain a rejoint 150 personnes qui ont traqué les saletés à la Tête de Chien, entre les plages Marquet et Mala. Et en plein cœur de la Principauté

"Cela me semblait important et je vois que beaucoup de personnes se sont mobilisées cette année autour de ce problème énorme que sont nos déchets et notre inconscience lorsque par inadvertance ou parfois sciemment malheureusement, nous jetons des déchets qui ne sont pas recyclables en marchant dans la rue ou hors de nos voitures" a souligné le prince, encourageant l'initiative de Sébastien Usher, qui a lancé le mouvement en Principauté.

La sortie de samedi a été fructueuse, les équipes ont ramassé en une matinée, plus d’une tonne de déchets, dont d'innombrables mégots


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.