“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le président de la République d’Albanie en visite officielle à Monaco

Mis à jour le 16/10/2019 à 22:39 Publié le 16/10/2019 à 20:00
Le prince Albert II a reçu au Palais le Président albanais Ilir Meta.

Le prince Albert II a reçu au Palais le Président albanais Ilir Meta. Eric Mathon / Palais princier

Le président de la République d’Albanie en visite officielle à Monaco

À l'invitation du prince Albert II, Ilir Meta, le président de la République d'Albanie, a effectué, hier, une visite officielle d'une journée en Principauté de Monaco.

Cette visite faisait suite à celle que le Souverain monégasque a effectuée en Albanie le 16 octobre 2018, au cours de laquelle Il avait rencontré Ilir Meta et Edi Rama, Premier ministre, mais également à la visite officielle de ce dernier les 9 et 10 avril 2019 en principauté de Monaco.

Cette visite en territoire monégasque a permis d'évoquer l'évolution des dossiers environnementaux menés par la Fondation Prince Albert II au Pays des aigles, s'agissant notamment du développement d'une aire marine protégée et des différents sujets qui ont fait l'objet d'échanges lors des précédentes rencontres.

Le Président albanais était accompagné du prince Leka II d'Albanie et de son épouse la princesse Elia d'Albanie.

Après une rencontre bilatérale, le prince Albert II a élevé à la dignité de Grand Croix dans l’Ordre de Saint-Charles le Président Meta, lors d’une cérémonie officielle.

À l’issue du déjeuner, celui-ci a effectué une visite privée du Musée océanographique.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.