Rubriques




Se connecter à

Le port du masque en extérieur prolongé à Monaco, ce qu'il faut retenir des dernières annonces

Le gouvernement a fait ce choix pour rester prudent face à un éventuel rebond de l’épidémie. Et ce, même si le taux d’incidence est en baisse dans le pays depuis le mois d’août.

Cédric Vérany Publié le 24/09/2021 à 20:57, mis à jour le 24/09/2021 à 20:57
La fin du port du masque en extérieur, ce n’est pas pour tout de suite. Photo Cyril DodergnyPhoto Cyril Dodergny

La guerre n’est pas finie, nous n’avons pas encore gagné ». Les propos du ministre d’État, Pierre Dartout, hier après-midi en conférence de presse sont sans équivoque. Et confirment que la plupart des mesures sanitaires en vigueur contre la pandémie dans le pays restent actives. Notamment celle du port du masque obligatoire en extérieur.

"Certes nous sommes dans une situation plus favorable qu’au début de l’été, le taux d’incidence est en décroissance depuis le mois d’août. Mais nous avons connu des douches froides en décembre et juin", plaide le ministre d’État.

Citant trois facteurs pour fonder sa décision: "Nous entrons dans une période froide propice à ce que le virus circule, le taux d’incidence reste important dans le département voisin avec lequel nous avons une porosité totale. Et le taux de vaccination augmente mais dans des conditions faibles, il n’y a pas encore assez de résidents et de salariés vaccinés. Et tant que nous n’aurons pas une vaccination élevée, le port du masque en extérieur reste indispensable"

Dans le viseur du gouvernement: atteindre l’immunité collective en ayant un maximum de vaccinés parmi la population nationale.

 

En attendant, le taux d’incidence étant faible (40 cas sur une semaine pour 100.000 habitants) des mesures dites "souples et pragmatiques" entrent en vigueur.

Pas de pass sanitaire en terrasse pour les résidents et les salariés

La possibilité pour les résidents et les salariés de consommer en terrasse d’un bar ou d’un restaurant sans présenter de pass sanitaire est prolongée jusqu’à la fin du mois de novembre. Également, les jeunes de moins de 18 ans restent exemptés de dégainer un QR code à l’entrée des établissements.

Jauge à 100% dans les lieux accueillant du public

Une décision importante pour les organisateurs d’événements culturels et sportifs: la jauge des salles et des enceintes recevant du public repasse à 100%. Dans les restaurants, le nombre de convives à une même table évolue de 10 à 12 personnes. Et pour les amateurs: les jacuzzis peuvent être rallumés… mais pas encore les saunas et hammams.

Par ailleurs, dans les grands salons professionnels qui jalonnent l’agenda de l’automne de la Principauté: les visiteurs et les gens qui y travaillent devront présenter un pass sanitaire pour y entrer.

 

Statut quo dans les écoles

Si certains départements français vont pouvoir à partir du 4 octobre libérer les élèves de primaire de la contrainte de porter le masque en classes, à Monaco la règle ne change pas. Il demeure obligatoire dans les écoles à partir de six ans. Même si le ministère de l’Intérieur reste en discussions avec l’Éducation pour d’éventuels assouplissements. Depuis la rentrée scolaire, le 6 septembre, une douzaine de cas positifs ont été recensés dans les établissements. Ils ont conduit notamment à la fermeture d’une classe de maternelle.

Pour les sports amateurs, la décision est laissée au responsable

C’est la difficulté pour les clubs sportifs amateurs de cette rentrée: jongler entre la législation française et monégasque pour les associations qui ont l’habitude de jouer ou de rencontrer des équipes, des deux côtés de la frontière.

La décision a été prise par le gouvernement de laisser le responsable du club sportif demander ou pas la production du pass sanitaire pour les sportifs à partir de 12 ans et deux mois (les 2 mois nécessaires pour effectuer un schéma vaccinal complet). Un moyen de ne pas porter le masque et de répondre aux exigences des fédérations sportives.

Pour les sportifs de moins de 12 ans, un protocole sanitaire doit être élaboré avec la DASA.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.